Edit this page
Modify this page
Edit this string
         
L’alphabet condensé de la métascience dans la lumière de la tradition millénaire et du système de yoga (II)


Par professeur de yoga Gregorian Bivolaru


Lisez la première partie de l’article 

J. Les champs électriques spécifiques des pensées que nous manifestons avec force à un moment donné, les dirigeants vers une certaine cible ou un certain humain peuvent interférer instantanément à toute distance et lorsque quelqu’un présente des affinités de résonance avec la nature d’une certaine pensée, cela provoque instantanément des phénomènes télépathiques grâce aux processus de résonance occulte qui surviennent. Tous ceux-ci deviennent possibles du fait que les champs subtils des pensées émises sont composés des énergies subtiles caractéristiques qui ont été attirées au moment de leur manifestation par un processus spécifique de résonance occulte.

Grâce à leur nature subtile énergétique et à leur forme de manifestation, les pensées émises sont ensuite transférées à n’importe quelle distance et influencent par les affinités vibratoires les humains avec lesquels elles sont en résonance, amplifiant leurs états et leurs inspirant certaines convictions. Au-delà des apparences, chaque forme-pensée peut influencer soit en bien, soit en mal, en étroite liaison avec sa nature, un des sept centres subtils de force de l’être humain, qui est la cible de la pensée en question. Dans le cas des pensées maléfiques, la condition sine-qua-non qu’une certaine pensée ait une influence sur l’humain en cause est la présence dans l’univers intérieur de celui-ci de certaines affinités de résonance avec la nature de la pensée qui est dirigée vers lui. Au cas où celles-ci n’existent pas, la forme-pensée en cause se retournera vers celui qui l’a émise et dans son chemin de retour, elle attirera d’autres formes-pensées de la même nature, provoquant dans son univers intérieur des effets dévastateurs que les initiés appellent choc en retour.

Les formes-pensée qui contiennent des énergies subtiles qui ont été modulées peuvent même interagir avec la réalité matérielle, physique, déclenchant ensuite, en étroite liaison avec leur force, certains phénomènes précis, clairement perceptibles par les humains. Dans certaines conditions, les formes-pensée puissantes, claires et fermes déterminent des effets physiques évidents même au niveau du corps matériel. Ainsi, l’humain peut se guérir seul, il peut éliminer certains troubles et même modeler la forme de son corps physique en étroite liaison avec un idéal structuré en préalable.

Tous ceux-ci se produisent d’un cas à l’autre, lentement, rapidement ou très rapidement, en étroite liaison avec la force des pensées que nous manifestons et avec les énergies subtiles spécifiques qui apparaissent par le déclenchement de certains processus de résonance occulte que la pensée en question implique. Il est important de retenir qu’un gramme de pratique équivaut à des tonnes de théorie. Ceux qui vont faire le premier pas dans cette direction pourront se convaincre des possibilités fabuleuses, souvent insoupçonnées, des pensées fermes et puissantes qui sont manifestées avec une intention claire, ferme et constante. Il devient ainsi possible de se convaincre des merveilles déclenchées par les pensées fermes, claires et puissantes tant dans notre univers intérieur, qu’à l’extérieur de nous. (Pour mieux comprendre ces aspects, nous vous conseillons d’étudier avec attention les explications qui figurent aux lettres G, H et I, afin de corréler tous ces informations dans un tout unitaire qui vous aidera à avoir une vision globale, harmonieuse, complexe.)

K. Après avoir été émises par un humain ou n’importe quelle entité consciente, toutes les formes-pensée qui contiennent certaines énergies subtiles dues au processus de résonance occulte déclenché immédiatement après leur apparition s’enregistrent toujours, instantanément, en ce que les grands initiés appellent la mémoire énigmatique de Dieu ou la sphère de manifestation d’AKASHA TATTVA. Ainsi, toutes les pensées, ainsi que toutes les énergies subtiles composantes qui ont été émises dans le passé, qui sont émises à présent ou qui seront émises dans l’avenir s’enregistrent dans cette mémoire énigmatique et y restent en permanence, étant accessibles dans certaines conditions pour les humains capables d’y accéder.

Lorsque les enregistrements précis de ces formes-pensée sont accédés et évoqués d’une manière connue par les initiés et les yogis avancés, ils déclenchent des effets correspondant à la forme et à la nature de la pensée en question. L’évocation ou la réévocation de telles formes-pensée, même lorsqu’elles avaient été manifestées dans le passé très lointain, devient possible à travers les processus de résonance occulte qui mettent en évidence la réalité de la Loi de la résonance occulte. En conséquence, il est possible d’évoquer avec une exactitude totale une certaine pensée de Jésus, d’y avoir accès, le vivant par le déclenchement d’un certain processus de résonance dans notre univers intérieur. Le fait que cette pensée deviendra ensuite la nôtre facilitera la révélation des énigmatiques vérités divines que Jésus à exprimer à un moment donné. En agissant de la sorte, il devient possible, par exemple, d’évoquer avec précision dans notre univers intérieur les formes-pensée des béatitudes révélées par Jésus. Tous ceux-ci et beaucoup d’autres phénomènes de ce genre deviennent possible dans la mesure où nous comprenons cette énigme et osons agir en conséquence afin de découvrir par expérience directe qu’il est possible d’évoquer de la mémoire de Dieu le Père une certaine forme-pensée d’un grand sage qui a vécu à un moment donné sur cette planète.

L’enregistrement fidèle et permanent de ces formes-pensée dans la sphère mystérieuse d’AKASHA TATTVA a été soupçonné dans une certaine mesure par Carl Gustav Jung qui a parlé de tels phénomènes et a nommé cette mémoire énigmatique subconscient collectif (C. G. Jung, The Archetypes and the Collective Unconscious, London, p. 43, 1996). Toutes nos existences antérieures apparaissent de manière toute à fait différente dans la lumière de ces révélations millénaires et se dévoilent comme étant parfaitement valables, tout comme l’idée naturelle de futur immortalité.

L. Il existe déjà plein de preuves et leur nombre augmente d’un jour à l’autre. De nombreuses recherches récentes (voir le livre de Raymond Moody – La vie après la vie, Raymond A. Moody, Jr., M.D. Life after life, Harper Collins Publishing, 1975) nous permettent d’affirmer que certaines couches subtiles, énergétiques et même certains corps subtils invisibles pour la vue habituelle continuent à exister après la dite mort et se manifester sur d’autres fréquences de vibration énigmatiques. Ainsi, la vie continue dans d’autres mondes (parallèles) qui, pour les yogis avancés et pour les initiés sont des niveaux distincts d’existence. Quant à cet aspect, il est nécessaire de se souvenir les mots pleins de sagesse de Jésus qui a affirmé : «Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père (Dieu). » – Bible, Nouveau Testament.

M. Certains traités yogis ésotériques consignent des aspects significatifs sur les dits clichés AKASHIQUES. En réalité, ce sont des enregistrements exacts en AKASHA TATTVA des pensées, des manifestations, des expériences, des réalités tant des vies antérieures de tous les humains, que ce deux qui viennent du passé lointain.

La technologie développe constamment et rapidement l’enregistrement permanent d’une immense quantité d’informations, soit sur une bande magnétique, soit sur un CD ou un DVD. La façon dont elle agit nous aide à avoir une intuition sur la façon dont la formes-pensée, les existences et même les actions peuvent être enregistrées instantanément et en permanence dans certains champs énigmatiques qui ont le rôle d’une gigantesque mémoire du Macrocosme.

La réincarnation des humains est au-delà des apparences quelque chose de plus complexe qu’on le suppose en général et il est peu probable, au niveau actuel moyen de compréhension, d’avoir l’intuition de sa vastitude.

N. Surtout pour les humains qui ont consciemment accès à de telles réalités énigmatiques (suite à la transformation intérieure qui devient possible grâce à l’évolution spirituelle) il est évident que la succession en temps telle que nous la connaissons dans l’univers physique (matériel) apparaît différemment dans l’univers astral, ainsi que dans les mondes mystérieux paradisiaques qui le composent et aussi dans l’univers causal (considérés par les yogis avancés et par les initiés des sphères distinctes d’existence).

Dans certaines dimensions mystérieuses parallèles l’écoulement de l’énergie subtile du temps est étonnamment accéléré. Dans certaines dimensions ou mondes parallèles le passé devient instantanément présent pour nous et aussi le futur même très lointain peut devenir présent.

O. Le monde subtil parallèle qui présent une fréquence spécifique de vibration et qui existe au-dessus du monde parallèle subtil éthérique est celui que l’Eglise Catholique a appelé les derniers 1600 ans Purgatoire. Le Purgatoire est le monde subtil parallèle où (en raison de la Loi divine de l’action et de la réaction) les âmes des croyants expient les péchés qu’elles auraient dû expier sur terre et pour lesquels ils ne se sont pas suffisamment repentis durant leur vie terrestre.

Par exemple, dans la Divina Comedie, Dante est lavé avec de la rosée par le poète Virgile avant d’entrer dans le monde du Purgatoire. Le Purgatoire est un monde subtil parallèle de souffrance, d’épreuves qui marquent un état transitoire. Il est un monde mystérieux où arrivent les âmes de ceux qui ont définitivement quitté le monde physique par la dite mort et qui ne pas susceptibles d’avoir accès immédiat au monde paradisiaques ou au Royaume de Dieu et qui, non plus, ne sont pas condamnée à arriver en Enfer. Le monde du Purgatoire est un état provisoire qui présente une fréquence globale de vibration distincte.

Lorsque, qu’elle le veuille ou pas, en quittant définitivement le monde physique, pénétrant et demeurant dans ce monde subtil qui présente une fréquence globale de vibration inférieure, l’âme du décédé qui, pendant l’existence physique terrestre a eu une pensée en prépondérance limitée, matérialiste et abjecte se sent abandonnée et plongée dans une obscurité partiale. Alors, elle se rendra compte que son existence a été larvaire et à cause de la prédominance des énergies de son univers intérieur, elle ne pourra presque rien faire pour dépasser la condition qu’elle mérite. Dans de telles situations, l’entité en cause est forcée de rester dans cette dimension parallèle jusqu’à la consomption totale des accumulations inférieures, néfastes le long de son existence terrestre. L’état prédominant d’une telle entité ressemble dans une certaine mesure aux certains cauchemars qui, pourtant, ne sont pas aussi épouvantables comme ceux qui mettent en évidence certaines translations bien méritées dans les mondes mystérieux parallèles infernaux.

Les humains qui, qu’ils le veuillent ou pas, en quittant définitivement l’existence terrestre par la dite mort arrivent ensuite au Purgatoire, errent perdus et confus dans une obscurité angoissante. Ils sont obsédés, tout comme ceux emprisonnés, par des désirs inférieurs et ont en permanence la tendance de retourner aux endroits, aux préoccupations et aux compagnes inférieures qui ont formé l’essence de leur existence dans le monde terrestre. Ils sont obsédés par les préoccupations inférieures prédominantes qui ont remplis leur existence durant la vie physique.

Les humains qui ont été caractérisés par un matérialisme acharné et qui ont considéré que Dieu n’existe pas, que l’existence n’a aucun sens et qui ont pensé qu’il n’existe pas de la vie au-delà de la mort du corps physique, sont obligés de constater qu’ils se sont trompés et ils regrettent amertument les fautes commises durant l’existence terrestre. Dans certains cas, en proportion directe avec les accumulations inférieures, l’existence dans le monde mystérieux du Purgatoire peut se prolonger pour de dizaines ou même des centaines d’années terrestres. En arrivant au Purgatoire, tous ceux qui ont considéré que Dieu n’existe pas, que la vie n’a aucun sens et que la mort du corps physique marque la fin de leur existence sont obligés de constater qu’ils n’ont pas vécu une vie digne qui leur permet l’accès aux mondes paradisiaques ou même le Royaume de Dieu et ils découvrent, qu’ils le veuillent ou pas, l’existence angoissante, bien méritée et obligatoire du Purgatoire.

P. Pour l’humain qui se transforme considérablement du point de vue spirituel et progresse, suivant la voie de la transformation intérieure en bien et de l’atteinte de l’état divin, pour l’humain qui atteint des états d’illumination divine pendant son existence terrestre, le passage vers l’étape de dite mort du corps physique sera plus facile. Dans de tels cas, plus il a réussi à atteindre un état considérable de divinité au cours de son existence terrestre, plus un tel humain pourra s’adapter vite en accédant au monde d’au-delà, soit dans les mondes énigmatiques parallèles paradisiaques, soit dans le Royaume énigmatique de Dieu le Père.

Un tel humain qui atteint sur terre un certain état de divinité ne connaîtra même pas pour un seul instant la condition existentielle angoissante du Purgatoire et arrivera immédiatement après la dite mort dans une dimension parallèle nettement supérieure, paradisiaque, où il continuera, en étroite liaison avec ses aspirations sublimes idéales antérieures, différentes activités divinement intégrées créatrices, accélérant ainsi son évolution en vue de l’achèvement spirituel et même l’atteinte de l’état de Libération spirituelle ultime. S’il a déjà atteint un certain état de divinité, il rencontrera de passage le monde énigmatique parallèle inférieur d’existence dont on a parlé antérieurement (voir l’énonce de la lettre O). S’il a atteint un haut degré de transformation intérieure et de divinité, il passera instantanément presque sans remarquer l’existence du monde parallèle angoissant du Purgatoire.

L’état de divinité est atteint lorsque l’humain en cause vit en permanence à l’unisson avec l’harmonie divine de la nature, lorsqu’il ne franchit pas les lois divines de la manifestation et lorsqu’il nourrit en permanence son univers intérieur et son âme de l’énergie subtile sublime spécifique des différents attributs divins – l’amour, la compassion, l’altruisme, le pardon, l’humilité, la sagesse, ainsi que d’autres attributs divins qui présentent des énergies subtiles sublimes caractéristiques dont la fréquence de vibration de se modifie jamais.

En attirant et en accumulant dans notre univers intérieur l’énergie subtile sublime des différents attributs divins il devient possible d’accéder graduellement à l’état de divinité. Parmi tous ces attributs divins, celui de l’amour est très important, car il nous aide à découvrir et percevoir Dieu en toute Sa splendeur infinie. A travers l’attribut divin de l’amour nous découvrons que là où l’amour est présent, Dieu est présent aussi, et ainsi nous découvrons de près en près que Dieu est un amour immense et infini.

Gardez bien à l’esprit, car ici est exposée dans quelques mots l’énigme du processus de déification de l’humain qui rend possible, après la dite mort, l’accès dans les dimensions mystérieuses parallèles paradisiaques ou même au Royaume du Père Céleste.

(à suivre)
 
 
 
yogaesoteric
18 octobre 2018