Edit this page
Modify this page
Edit this string
         
Une des plus ardentes activistes LGBT des Etats-Unis a démissionné de la direction de l’ONG


Elle a démissionné après que ses filles aient rencontrées trois hommes aux toilettes des femmes


La réalité l’a convaincue

Aux Etats-Unis, après que les « minorités sexuelles » aient obtenu pratiquement tout ce qu’elles avaient sollicité, la société est plus divisée que jamais et les nerfs des gens sont tendus au maximum par cette nouvelle aberration : « la guerre des toilettes ».

Il est très facile d’être politiquement correct tant que les causes soutenues ne nous affectent que très peu ou pas du tout. Lorsque les choses quittent le niveau de l’abstraction, tout devient personnel. La leader de la filiale de l’Etat américain de Géorgie de l’organisation American Civil Liberties Union (ACLU), Maya Dillard Smith, a démissionné après qu’il lui soit devenu clair que l’agenda de son organisation affecte ses enfants.

ACLU est l’une des ONG les plus « progressistes » et Maya Smith a été l’une des plus jeunes directrices de celle-ci, d’après culturavietii.ro.

« Lorsque je suis allée avec mes filles, qui sont à l’âge de l’école primaire, aux toilettes des femmes, j’ai eu l’expérience de voir entrer, peu de temps après, trois jeunes adultes transsexuels de plus d’1,80 mètres, avec des grosses voix », a-t-elle déclaré.

« Les filles ont été visiblement effrayées, préoccupées par leur sécurité et, après le départ des hommes, elles m’ont posé plusieurs questions auxquelles moi, comme la plupart des parents, je n’étais pas prêtre à répondre. Je crois qu’il existe des solutions qui contentent les personnes transsexuels et qui équilibrent à la fois le besoin de sécurité des femmes et des filles envers ceux qui pourraient avoir de mauvaises intentions. »




yogaesoteric

20 octobre 2017