Edit this page
Modify this page
Edit this string
         
Vous êtes ici: Home >Santé >Articles >
Manger des fruits et légumes réduirait l’hypertension



Une nouvelle étude montre que la consommation de potassium abaisserait la pression artérielle. Au menu, donc, misez sur des fruits et des légumes ! Manger des aliments riches en potassium comme les patates douces, les avocats, les épinards, les haricots, les bananes, et même le chocolat, pourrait être essentiel pour diminuer la tension artérielle, selon Alicia McDonough, professeur de neurobiologie à l’École de médecine Keck de l’Université de Californie du Sud (USA).

L’hypertension responsable d’au moins 51% des décès dus à des AVC

« La diminution de la consommation de sodium est un moyen bien établi pour abaisser la tension artérielle », a expliqué Alicia McDonough. Mais il semble que l’augmentation de potassium alimentaire peut avoir un effet tout aussi important sur l’hypertension. »

L’hypertension est un problème de santé mondial qui touche plus d’un milliard de personnes dans le monde. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime que l’hypertension est responsable d’au moins 51% des décès dus à des accidents vasculaires cérébraux (AVC) et 45% des décès dus aux maladies cardiaques.

La consommation du potassium associée positivement à la pression artérielle

Alicia McDonough a exploré le lien entre la pression artérielle et le sodium alimentaire, le potassium et le sodium-potassium dans un article publié le 4 avril 2017 dans le Journal américain de la physiologie - endocrinologie et métabolisme. La chercheuse a trouvé plusieurs études démontrant que l’augmentation de la consommation du potassium alimentaire est associée positivement à la pression artérielle, quelle que soit la consommation de sodium. Des études interventionnelles avec une supplémentation en potassium ont également suggéré qu’il fournirait un avantage direct.

Le professeur McDonough a examiné les études récentes sur des modèles de rongeurs pour illustrer les mécanismes du potassium. Ces études ont indiqué que le corps fait un exercice d’équilibre qui utilise le sodium pour maintenir un contrôle étroit des niveaux de potassium dans le sang, ce qui est essentiel pour garder un cœur, une fonction nerveuse et musculaire en bon état. « Lorsque le potassium alimentaire est élevé, les reins excrètent plus de sel et d’eau, ce qui augmente l’excrétion de potassium, a déclaré Alicia McDonough. Avoir un régime élevé en potassium agit comme un diurétique. »

Nos ancêtres mangeaient déjà des fruits, des racines, des légumes et des céréales

L’augmentation de potassium alimentaire pourra représenter un effort conscient. Toutefois, le professeur McDonough explique que nos ancêtres suivaient déjà des régimes primitifs riches en fruits, en racines, en légumes, en haricots et en céréales (tous riches en potassium) et très faibles en sodium.

Les humains ont fait évoluer leur alimentation avec davantage de sodium et moins de potassium. Aussi, les régimes alimentaires modernes ont radicalement changé depuis lors. Les entreprises alimentaires ont ainsi transformé les produits en ajoutant du sel pour satisfaire nos envies et les aliments transformés sont généralement faibles en potassium.

« Si vous suivez un régime alimentaire occidental typique, votre consommation de sodium est élevée et votre consommation de potassium est faible. Cela augmente considérablement vos chances de développer une tension artérielle élevée », a expliqué la chercheuse. Lorsque le potassium alimentaire est faible, l’équilibre utilise la rétention de sodium pour maintenir le niveau de potassium.

Quelle quantité de potassium devrions-nous consommer ?

Un rapport de l’Institut de médecine de 2004 recommande que les adultes consomment au moins 4,7 grammes de potassium par jour pour abaisser la tension artérielle, émousser les effets du sodium alimentaire et de réduire les risques de calculs rénaux et la perte osseuse, Alicia McDonough conseille de manger ¾ tasse de haricots noirs, par exemple, vous aidera à atteindre près de 50% de votre objectif de potassium par jour.

Le professeur recommande également l’élaboration de politiques publiques pour augmenter l’apport de potassium alimentaire à partir de sources végétales. Elle préconise enfin l’ajout de la présence du potassium sur les étiquettes nutritionnelles pour aider à sensibiliser les consommateurs aux sources économiques de potassium.



yogaesoteric
9 octobre 2017