Edit this page
Modify this page
Edit this string
         
Est-il possible de voyager dans le temps ?



Des scientifiques de l’Université du Queensland, en Australie, ont utilisé des particules de lumière (des photons) pour simuler le déplacement de particules dans le temps. Ils ont démontré qu’un photon peut passer au travers d’un tunnel spatio-temporel pour interagir avec lui-même dans le passé. Leur découverte a été publiée dans Nature Communications.

La source de cette énigme provient de ce que nous appelons les courbes spatio-temporelles fermées, qui sont utilisées pour simuler des champs gravitationnels extrêmement puissants, tels que ceux produits par un trou noir, et qui pourraient théoriquement (selon la théorie de la relativité d’Einstein) déformer le tissu de notre existence afin que l’espace-temps se replie sur lui-même – créant ainsi une courbe spatio-temporelle fermée, une sorte de chemin qui pourrait être utilisé pour voyager dans le temps.

Imaginons le paradoxe du grand-père, qui est un scénario hypothétique dans lequel un individu utilise une courbe spatio-temporelle fermée pour voyager dans le temps et s’en prendre à son grand-père, de manière à ne jamais être né. Imaginons maintenant une particule qui voyage dans le temps pour modifier quelque chose dans la machine de génération de particules qui l’a créée – c’est là une possibilité que les physiciens de l’Université du Queensland disent avoir démontrée au travers de leur simulation.

La possibilité du voyage dans le temps est une évidence. Pourquoi ? Parce que nous sommes absolument certains que la superposition est réelle à l’échelle quantique.

En 2007 (Science 315, 966, 2007), des scientifiques français ont envoyé des photons dans un appareil et ont montré que leurs actions pouvaient changer quelque chose qui s’était déjà passé.

Cette expérience particulière illustre la manière dont ce qui se passe aujourd’hui peut changer ce qui s’est produit par le passé. Elle démontre aussi que le temps peut être remonté, que les causes et les effets peuvent être renversés, et que le futur peut influencer le passé.

En 2012, les physiciens David Wineland et Serge Haroche ont reçu le Prix Nobel de physique pour avoir démontré comment les « bizarreries quantiques » peuvent non seulement exister au niveau subatomique, mais aussi se présenter dans le monde macro.

Retour vers le futur


Si une particule subatomique peut voyager dans le temps, une personne peut-elle en faire de même ?
Si c’est le cas, alors le film Retour vers le futur n’a rien d’impossible.



yogaesoteric
23 décembre 2017