Edit this page
Modify this page
Edit this string
         
Le premier Homme sur la Lune : les incohérences


Le premier Homme sur la Lune : Les incohérences, est un documentaire (0h47) ancien de 2001, qui revient sur la probable supercherie, d’après l’auteur, de cet évènement mondial de 1969 en pleine guerre froide, en regroupant tout un tas d’indices laissant penser que, techniquement et technologiquement, le voyage et l’Homme sur la Lune n’étaient pas possible...

Apollo 11 est la première mission spatiale à avoir conduit un homme sur la Lune. C’est la troisième mission habitée à avoir approchée la Lune, après Apollo 8 et Apollo 10, et la cinquième habitée du programme spatial américain Apollo. La mission, dont le vaisseau a été lancé le 16 juillet 1969, emporte un équipage composé du commandant Neil Armstrong, du pilote du module de commande Michael Collins et du pilote du module lunaire Edwin « Buzz » Aldrin.

Le 16 juillet 1969 à 13h32, le lanceur Saturn V, pesant plus de 3.000 tonnes, décolle du complexe de lancement 39 de Cap Canaveral en Floride. Après sa mise en orbite terrestre à 190 km de la Terre, le module lunaire se dirige vers la Lune à la vitesse de 39.030 km/h. Il se pose en douceur quatre jours plus tard sur la « mer de la Tranquillité ». Le 20 juillet 1969, Armstrong et Aldrin deviennent les premiers hommes à marcher sur la Lune.

Par cet exploit, l’agence spatiale américaine, la NASA, remplit l’objectif fixé par le président John F. Kennedy dans son discours du 25 mai 1961, qui était de se poser sur la Lune avant la fin des années 1960. Cette onzième mission du programme Apollo rehausse le prestige des États-Unis qu’avait terni la guerre froide, l’engagement au Viêt-Nam et la lutte des Noirs contre la ségrégation raciale. Elle puise son origine dans la rivalité entre américains et soviétiques...

Cependant, il existe depuis longtemps une théorie selon laquelle les astronautes américains de la mission Apollo 11 en 1969 n’auraient jamais mis les pieds sur la Lune, remettant en causes les différentes données de la NASA et la véracité des faits.

Née dans les années 1970, la théorie du canular lunaire, ou moon hoax, en anglais, a été réactivée en 2001 après la diffusion par la chaîne Fox TV d’un documentaire d’inspiration conspirationniste. Depuis, de nombreux sites Web entretiennent, avec un certain succès, l’idée que le programme Apollo n’a été qu’une fiction montée de toutes pièces par les Etats-Unis pour gagner la course à l’espace contre l’Union soviétique.

Les images de l’homme sur la Lune auraient été réalisées dans la Zone 51, une base militaire secrète installée dans le désert du Nevada, avec des effets spéciaux d’Hollywood, comme ceux du film 2001, L’Odyssée de l’espace, de Stanley Kubrick, d’ailleurs soupçonné d’avoir collaboré avec la NASA. Une thèse qui figure parmi les nombreuses théories contestant les versions officielles d’événements majeurs, comme les attentats du 11 septembre.

Le moon hoax surgit en plein âge d’or des théories du complot, dans les années 1970, avec le scandale du Watergate, alors, on se méfie volontiers du gouvernement américain.

En 1974, deux ans après la fin du programme lunaire américain, Bill Kaysing publie « Nous ne sommes jamais allés sur la Lune, l’escroquerie américaine à trente milliards de dollars ». Il y relève de nombreuses incohérences sur les images de la NASA, comme l’absence d’étoiles dans le ciel, le drapeau américain qui flotte dans le vent alors que la Lune n’a pas d’atmosphère, des engins spatiaux qui se posent sans former de cratères sur le sol... Une somme d’observations simples qui le conduisent à prétendre que ces images ont été tournées sur Terre...





yogaesoteric

12 février 2018
 

Articles publiés récemment

> 24 AvrilL’Otan et les bombes nucléaires ne sont pas des thèmes électoraux

> 24 AvrilLe scandale du diesel VW : guerre économique ou escroquerie ? (2)

> 23 AvrilDeux fausses nouvelles répandues par la Ministre de la santé

> 23 AvrilBlackouts et poudrières en 2018 : Ceux qui gouvernent les USA, la mondialisation et la géopolitique

> 22 AvrilCensure à l’horizon : dans le Minnesota, Harper Lee et Mark Twain expurgés des programmes scolaires

> 21 AvrilFacebook redouble de nouveautés pour vous espionner ... et ça fait peur

> 21 AvrilQuelque chose de très gros arrive : Wikileaks est-il sur le point de lâcher sa bombe ? (6)

> 20 AvrilLe rapport français sur l’attaque chimique de Douma est une vaste escroquerie intellectuelle

> 20 AvrilSept ans de guerre en Syrie – Réveillons-nous, ils sont devenus fous !

> 19 AvrilQui se cache derrière les ONG qui opèrent en Afrique centrale ?

> 19 AvrilLe scandale du diesel VW : guerre économique ou escroquerie ? (1)

> 18 AvrilConfinement planétaire, géo-ingénierie et « État profond » (1)

> 18 AvrilEt si la prochaine crise financière venait d’Europe, et pas des États-Unis ?

> 17 AvrilLe suicide de Jill Messick: La campagne #MoiAussi fait une victime

> 17 AvrilLe Roundup, Glyphosate = poison

> 16 AvrilLe Rapport d’évaluation du dispositif nucléaire des États-Unis : le monde est notre ennemi

> 16 AvrilVoici la bulle qui pourrait déclencher la prochaine crise financière majeure

> 16 AvrilUne éleveuse bio poursuivie pour avoir soigné ses brebis par les plantes

> 14 AvrilDix fois plus de nicotine et de goudron dans les cigarettes

> 13 AvrilQuelque chose de très gros arrive : WikiLeaks est-il sur le point de lâcher sa bombe ? (5)

> 13 AvrilIsraël s’accroche à son occupation illégale du Golan

> 12 AvrilL’Ukraine poursuit sur sa trajectoire inéluctable vers l’abîme

> 11 AvrilMonde arabe : Une « génération perdue » du fait de la violence

> 11 AvrilDavid Wilcock sur les divulgations et le massacre de Las Vegas (10)