Edit this page
Modify this page
Edit this string
         
Dans des lettres non publiées, Bruce Lee décrit son propre processus d’éveil personnel


Les véritables arts martiaux sont un chemin d’éveil spirituel qui se révèlent par le dévouement à la pratique et l’engagement à mieux vous comprendre dans chaque étape de notre vie. Bruce Lee est certainement l’artiste martial le plus emblématique du monde ainsi qu’un philosophe spirituel contemporain, et dans ses notes personnelles, il a documenté son propre éveil psychologique et spirituel.

 

Dans les dernières années de son existence, il a écrit plusieurs lettres et articles sur son propre chemin de réalisation de soi, et bien que jamais publiés, ces documents soulignent que le processus d’éveil personnel est l’un des engagements les plus importants à prendre.

Archivés par la Bruce Lee Foundation, ces écrits très personnels ont beaucoup à offrir aux personnes qui cherchent à découvrir leur plus grand potentiel. Ici, Bruce pose la question la plus importante que quelqu’un puisse se poser :

« Qui suis-je ? »

« En ce moment je me demande pour qui est-ce que j’écris ce désordre organisé ? Je dois dire que j’écris tout ce qui veut être écrit.

J’ai réalisé que tôt ou tard le fait que même une tentative d’écrire quelque chose sur soi-même exige, avant tout, une honnêteté envers soi-même pour être capable de prendre la responsabilité d’être ce que nous sommes en réalité.

Cela se résume à ma révélation sincère et honnête d’un homme appelé Bruce Lee. Simplement, qui est Bruce Lee ? Où va-t-il ? Qu’espère-t-il découvrir ? Pour ce faire, une personne doit se tenir debout et découvrir la cause de l’ignorance. Pour les paresseux et sans espoir, ils peuvent l’oublier et faire ce qu’ils préfèrent. »

La plupart d’entre nous passons notre vie à éviter ces questions ou à nous distraire, mais Bruce Lee aborde directement ces questions et travaille apparemment sur un manuscrit intitulé « In My Own Process » ( Dans mon propre processus).

Dans ces écrits, Bruce parle de la différence entre l’épanouissement de soi et l’épanouissement de l’image de soi, en faisant la différence entre être soi-même plutôt que de créer une image de soi-même basée sur les attentes de la société.

« Bien sûr, cette écriture peut être rendue moins exigeante si je m’autorise à jouer au jeu de rôle standard, mais ma responsabilité envers moi-même ne le permet pas… Je veux être honnête, c’est le moins que puisse faire un être humain… J’ai toujours été un artiste martial par choix, un acteur de profession, mais surtout, je me réalise pour être un artiste de la vie. Oui, il y a une différence entre l’auto-épanouissement et l’épanouissement de l’image de soi. »

La sagesse que Lee a révélée dans ces documents est peut-être mieux résumée dans la citation suivante où il reconnaît la compréhension que sa vie, et donc toute notre vie, sont des processus, et nous ne sommes jamais totalement complets. Tant qu’on continuera à réfléchir intérieurement et à poursuivre la recherche de soi, on continuera à grandir en tant qu’êtres spirituels.

« J’en suis venu à accepter la vie comme un processus, et je suis convaincu que dans mon processus continu, je découvre, j’étends, découvre constamment la cause de mon ignorance, dans l’art martial et surtout dans la vie. En bref, pour être réel…

La vérité est que la vie est un processus continu qui se renouvelle sans cesse. C’est quelque chose qui ne peut pas être coincé dans un schéma de sécurité auto-construit, un jeu de contrôle rigide et une manipulation intelligente. Au lieu de cela, pour être ce que j’appelle ‘un être humain de qualité’, il faut être transparent et avoir le courage d’être ce qu’il est. » – Bruce Lee

De plus…

 

« Là où certaines personnes ont un soi, la plupart des gens ont un vide, parce qu’ils sont trop occupés à gaspiller leur énergie créatrice vitale pour se projeter comme ceci ou cela, dédiant leur vie à réaliser un concept de ce qu’ils devraient être plutôt que de réaliser leur véritable potentiel en tant qu’être humain, une sorte d’ “ être ” contre l’avoir ; c’est-à-dire que nous n’avons pas “ l’esprit ”, nous sommes simplement l’esprit. Nous sommes ce que nous sommes. » – Bruce Lee

À une étape de sa vie, juste avant sa mort surprenante, Lee arrivait à des conclusions similaires à celles des plus grands philosophes et des plus grands sages du monde.

Dans The Book of Five Rings, le légendaire Samouraï Miyamoto Musashi a écrit : « Il n’y a rien en dehors de vous-même qui puisse vous permettre de devenir meilleur, plus fort, plus riche, plus rapide ou plus intelligent. Tout est à l’intérieur. Tout existe. Ne cherche rien en dehors de toi. »

L’éminent érudit mythique Joseph Campbell est réputé pour avoir dit que « le privilège de toute une vie est d’être ce que vous êtes ».

Il est même inscrit sur l’ancien sanctuaire Helenique de Delphes en Grèce, « nosce te ipsum », ou « connais-toi toi-même ».

Il y a un certain nombre d’autres notes inspirantes et révélatrices dans ces lettres non publiées, qui sont examinées plus en détail ici, et sont discutées dans le podcast suivant de la Fondation Bruce Lee : https://soundcloud.com/brucelee/29-in-my-own-process
 
 
 
yogaesoteric
6 juillet 2018