Edit this page
Modify this page
Edit this string
         
Le sadhana tantrique. Modalités d’adoration de KALI

Le sadhana ou la pratique spirituelle en ce qui concerne la Grande Puissance Cosmique Kali implique l’effort spirituel de purifier et de dynamiser dans le plus haut degré les centres subtils de force de l’être du pratiquant et de réaliser en même temps l’éveil et l’ascension glorieuse de la Conscience et de l’Énergie Divine, essentielles au niveau de Muladhara Chakra sous la forme de Kundalini Shakti. L’ascension de Kundalini Shakti représente, d’ailleurs, l’un des plus importants aspects de l’influence et de la manifestation de la sphère de conscience gigantesque de Kali dans l’être de l’adorateur, elle étant directement reliée à la pratique de l’amour transfigurateur avec continence, en totale conformité avec les principes et les idées de la doctrine du système tantrique.

Le sadhana (la pratique spirituelle spécifique) d’adoration de la Grande Puissance Cosmique Kali représente, sans doute, l’une des plus inédites et téméraires modalités d’adoration spirituelle, qui est caractéristique spécialement à la typologie du héros spirituel. Plein de courage et brave devant les formes terribles que Kali assume (testant ainsi sa hardiesse, sa décision, sa patience, sa persévérance et sa maturité spirituelle), l’adepte qui se perfectionne ainsi dans le feu purificateur de l’expérience spirituelle sublime accède au plus vite (parfois même instantanément) à la condition transcendante de la Conscience Divine Absolue, qui est Dieu le Père même.

Du fait que, pour la plupart des adorateurs, les aspects subtils de la déesse Kali (et, généralement parlant, de toute autre divinité) ne peuvent pas être perçus directement par une vive émotion intérieure transfiguratrice (bhavana), il est nécessaire que l’image de la déesse soit placée devant l’adorateur sous la forme d’une statue ou au moins d’un dessin (photographie) bien réalisé. Bien que cette méthode ressemble à une forme extérieure d’adoration (upasana), elle peut créer, dans les profondeurs du cœur de l’adepte, la résonance d’état qui est spécifique à l’adoration de celle divinité. La forme la plus grossière d’adoration représente donc l’image (murti) en trois dimensions de la déesse (la statue de Kali ou d’un autre Mahavidya), on trouve ensuite les dénommés emblêmes (salagrama shila) des vertus, qui sont représentées par des pierres de couleur noire avec des dessins compliqués ; à un niveau supérieur se trouve la modalité d’adoration de la déesse par l’intermédiaire de son yantra spécifique.

Le yantra spécial, autrement dit, la forme géométrique sacrée d’évocation (résonance) de Kali est formé d’une série de cinq triangles équilatéraux placés l’un à l’intérieur de l’autre et inscrits dans le cercle d’un lotus à huit pétales. Les cinq triangles avec la pointe en bas du yantra de Kali symbolisent en réalité tant la transcendance des cinq sens, que des cinq éléments (les tattvas) principaux. Le lotus à huit pétales en forme de cercle indique le fait que la déesse Kali peut être correctement comprise et perçue intérieurement par la focalisation des émotions élevées dans le centre secondaire de force Hrid Chakra ou encore mieux dans Anahata Chakra. Au centre de ce yantra doit être visualisé un petit point, symbolisant la stabilité totale de la conscience. Le yantra de la Mère Kali est un puissant symbole pour la concentration mentale et la méditation et il peut aussi être utilisé comme talisman protecteur.
Visualisez ici le yantra de la Grande Puissance Cosmique Kali...

Enfin, la forme la plus élevée d’adoration la constitue l’utilisation du mantra (ou bija mantra) de la déesse adorée (dans notre cas il s’agit du bija mantra de la Grande Puissance Cosmique Kali) qui peut être intégré dans la technique de japa (répétition à haute voix, à mi-voix ou mentale du mantra qui correspond à la déesse) ou dans la technique plus complexe et plus nuancée comme effets, qui est la technique de méditation en laya yoga. Il faut mentionner aussi que dans le cas de l’adoration de l’image (murti) de la déesse, le mental de l’adorateur tend graduellement à s’identifier à la forme de la Grande Puissance Cosmique (Kali), moment où la perception de l’image matérielle ne se rapporte plus à un simple objet extérieur, mais elle est remplacée par la perception effective du pouvoir divin de la déesse qui est évoquée avec ferveur et qui est invoquée à “descendre” à niveau de la statue ou de l’image. D’autres éléments rituels d’adoration consistent dans la prosternation pleine d’amour devant l’image de la déesse, dans l’offrande de fleurs, de fruits frais ou d’autres produits d’une qualité très pure, dans le fait de brûler de l’encens etc.

Le nyasa représente aussi un aspect important de l’adoration. Cette action (nyasa) implique de placer les mains, les paumes ou les doigts de l’adorateur sur diverses zones de son corps, simultanément avec la répétition mentale des mantras spécifiques à ces zones et en exerçant l’imagination créatrice qui réalisera ainsi l’homologation des différentes parties du corps de la déesse avec les parties de son corps. Le rituel prend fin avec un mouvement spécifique de la main qui “diffuse” l’énergie subtile de la déesse dans tout le corps de l’adorateur.

Kali est toujours prête à répondre à ceux qui l’évoquent par l’adoration de ses qualités parfaites, par la répétition de ses mantras, par la visualisation de son yantra et de ses nombreuses formes traditionnelles sacrées. Kali transmet beaucoup d’amour lorsque l’impulsion passionnelle du désir sincère d’union avec elle donne naissance à une vitalité débordante, par laquelle celui ou celle qui l’adore entre et ensuite monte tout au long du Grand Axe, qui est le canal central du corps subtil, Sushumna Nadi. Elle est de même instantanément enchantée dans le cas des expériences amoureuses extatiques de l’homme et de la femme dans leur union sexuelle tantrique sans fin (avec continence). Kali nous offre son immense bonheur à chaque fois que nous nous souvenons d’elle. Kali est conscientisée comme une extase océanique lorsqu’elle est évoquée avec frénésie comme étant ensemble avec Shiva.

Elle peut être adorée en lui offrant (lui consacrant) avec amour, tout, sans hypocrisie. Elle est très facilement évoquée à travers ses parfums sensuels de santal, de musk, patchouli et camphre. Elle aime aussi les guirlandes de fleurs rouges, la musique amoureuse rythmée et la danse profondément transfiguratrice, sensuelle. Kali répond avec joie au rire spontanée, aux chants d’amour touchants, à l’amour passionnel et à l’attitude mentale du genre “tout ou rien”. 

Une belle femme, sensuelle et vitale peut devenir rapidement un avec Kali, s’identifiant de manière ample et profonde à son pouvoir terrible qui est obtenu par l’initiation mystérieuse dans sa sphère de force. Ainsi, elle entre en ineffable résonance avec cette Grande Puissance Cosmique Kali. Lorsque l’hypocrisie, la doute, l’égoïsme et l’envie sont presque complètement éliminées de l’âme d’une femme, la profonde sagesse intuitive de Kali, qui confère de l’extase et de l’harmonie, jaillira avec force à la lumière. Pleine d’une débordante vitalité amoureuse et de l’énergie sexuelle, en offrant de la sagesse divine et du pouvoir discriminateur, Kali agit alors en permanence comme une initiatrice très puissante dans l’ineffable nature de la réalité. Pour la femme qui la sent vraiment, Kali est courageuse et passionnelle; une fois obtenue la grâce de cette Grande Puissance Cosmique, elle ne la retire plus. Dans son rôle de Kali, la femme agit alors spontanément comme destructrice de l’illusion et comme celle qui accomplit spontanément les désirs les plus intimes de celui qui l’adore.

Lisez aussi quelques Hymnes de gloire adressées à la Grande Puissance Cosmique Kali...

yogaesoteric