Edit this page
Modify this page
Edit this string
         
L'état archétypal d'enfant
de Monica Dascălu


Et Jésus leur avait dit: „Laissez venir à moi les petits enfants,et ne les empéchez pas,
car le Royaume des Cieux appartient à ceux qui leur ressemblent”.
(Matheu 19,14)

Tous les saints, tous les grands sages, tous les livres de la sagesse nous parlent de la nécessité de nous approcher des grands idéaux spirituels en ayant un cœur d'enfant. Il est indispensable d'arriver à vivre cet état d'enfant en nous même, non pas forcément en nous rapportant à notre enfance, mais à l'état archétypal d'enfant, avec tout ce que celui-ci implique et symbolise.

L'enfance archétypale est caractérisée par de la pureté et de la candeur

Pour mieux comprendre tous les aspects dont nous allons parler, évoquons pour commencer une image:
„Nous sommes un beau jour d'été, et nous sommes un enfant qui marche à travers une voûte de lumière. Nous nous sentons légers et libres. Ce qui nous intéresse est le chemin que nous suivons, tant qu'il va vers le soleil. Nous regardons autour de nous, les cils trempés à cause de la lumière, nous sommes libres et lumineux. Nous savons que quelqu'un s'occupe de nous, donc nous n'avons aucun souci pour demain ou pour le futur, nous n'avons aucun problème. Nous ne sommes pas liés au passé, tout ce qui existe c'est le moment présent. Tout ce qu'on voit autour est perçu sans appréciation ou déterminaison. Il n'existe pas du bien ou du mal, du beau ou du laid, la lumière seule existe. Nous ne sommes pas intéressés à posséder quelque chose, à accumuler des choses, à avoir une position sociale. Même notre personnalité ne nous conditionne pas ; nous existons purement et simplement, sans considérer que nous sommes fait d'une certaine manière.”

Comparons cette image à l'image d'un saint: plein de lumière, il sait qu'il est l'enfant de Dieu, il sait que Dieu s'occupe de lui, et qu'il va lui offrir tout ce dont il a besoin. Il est indifférent aux opinions des gens à son égard, il peut être tel qu'il veut, mais en essence il reste le même enfant de Dieu. Il n'est pas intéressé par le jour d'hier ou par le lendemain, il vit l'état de communion avec Dieu le Père ici et maintenant. Pour lui il n'existe pas du bien ou du mal, du beau ou du laid, tout existe dans la même lumière. Il est pur, lumineux et libre. Nous allons remarquer immédiatement la similitude de ces deux images.

Dans le mental de l'être humain, son évolution de l'enfant à l'homme adulte et puis au vieil homme est profondément enracinée, en associant à chaque étape la candeur, la force et la sagesse. Un yogi devrait cumuler et réaliser simultanément l'état de candeur de l'enfant dans le cœur, la force de l'adulte au niveau du corps et la sagesse archétypale de la vieillesse.

L'état de candeur implique d'avoir une âme propre qui n'est pas touchée par des passions ou des émotions négatives, destructives, comme la fâcherie, la jalousie ou la haine. En envisageant de vivre presque toujours l'état de candeur, nous verrons avec joie comment toutes ces émotions et états négatifs ne peuvent plus nous toucher ou nous influencer. Pourquoi ? Parce qu'ils sont incompatibles avec l'état intérieur de pureté, qui est très élevé. Pratiquement, nous verrons lors de notre confrontation avec ces états, que la simple attitude d'adopter l'état d'enfant fait en sorte que ceux-ci disparaissent instantanément - et cela non pas suite à la lutte, en opposant une certaine force, mais par la transcendance, par l'entrée dans un état nettement supérieur, comme si on monteit au dessus de l'orage. Et l'abord de l'attitude d'enfant est très facile - nous pouvons même démarrer en nous imaginant que nous avons les yeux très purs et lumineux, avec les cils trempés à cause de la lumière, en évoquant l'image antérieurement présentée. Nous allons découvrir comment une infinie lumière nous inonde presque instantanément, et nous nous sentirons très légers et libres.

Pourquoi on arrive à perdre l'état d'innocence et de candeur?

Tous les traits merveilleux de l'enfance archétypale s'estompent ou même disparaissent en totalité chez l'adulte. Pourquoi ? Parce qu'il pense qu'il est mieux d'être „un homme sérieux”, parce qu'il a des problèmes, il veut devenir quelqu'un, il veut atteindre un état de bien-être matériel. Il n'a plus confiance au fait qu'il va recevoir tout ce dont il a besoin et il commence à être tellement préoccupé par cela, qu'il en oublie d'être heureux. Il est confronté à l'imperfection de la société et à la méchanceté des gens, il a des insuccès et des déceptions. Cet état de fait est explicable, mais ceux qui veulent être leurs propres maîtres ne doivent pas accepter cet état. Ils feraient mieux de commencer à tout regarder comme un jeu et de ne pas y être très attachés en y jouant.

Pour les „personnes adultes” il se produit un inversement des valeurs et ils en arrivent même à davantage désirer posséder des choses que d'être heureux. Pris dans leurs problèmes et en poursuivant des buts dont ils oublient souvent la nécessité, ils veulent vivre, lutter, accumuler, sans vivre de façon authentique - ils deviennent des robots soumis à des buts qui ne leur appartiennent pas.

De plus, ils sont pris dans le filet de leur force (qui souvent n'est que la simple force physique de l'adulte arrivé à maturité biologique), ils aiment se sentir puissants et indépendants. Ils vont regarder l'état de candeur comme un „infantilisme” nuisible. Et ils vont rester tel qu'ils sont, se dirigeant de façon irrémédiable vers le déclin de la force qui les soutient maintenant, étant de plus en plus soumis aux conditions extérieures et dépendants de ceux qui les entourent.

Mais il se peut qu'on connaisse quelques „personnesadultes” qui n'ont pas oublié qu'ils ont été des enfants, qui savent encore se réjouir et qui ont gardé la pureté de leur cœur. Et si nous connaissons une telle personne, nous allons découvrir qu'elle est une compagne très agréable et qu'en sa présence, l'optimisme et la candeur semblent nous contaminer de façon irrésistible.

Nous sommes les enfants de Dieu

En évoquant l'état d'enfant, caractérisé par la pureté et la candeur, nous arrivons à retrouver graduellement le sentiment de filiation en rapport avec le Divin. Ainsi, en nous s'éveillera une croyance inébranlable, basée sur la perception directe du Divin, qui équivaut à des états très élevés. Le vécu permanent et intense du fait que nous sommes les enfants de Dieu, non seulement nous aidera, mais est une manière pratique d'évolution (ressemblant au Karma-Yoga) qui nous ouvrira envers les aspects ultimes et divins de l'être.

Nous découvrirons paradoxalement par cette attitude que nous sommes beaucoup plus puissants, mais non pas comme des géants définis par notre force : nous disposons d'une capacité étonnante d'agir avec des énergies immenses justement parce que nous nous trouvons au-dessus d'elles. En tant que fils du Divin, nous pouvons demander beaucoup et fermement, mais en totalité soumis à notre Père et sans envisager quelque chose de personnel.

Nous allons retrouver la joie de l'enfance

En plus, cette attitude confère une immense joie et de la gaieté, un état permanent d'espoir et d'optimisme, le sentiment d'être protégé. Et nous verrons que nous allons devenir encore plus sages, que nous devenons capables de comprendre des choses qui ne nous étaient pas accessibles auparavant, parce que nous commençons à vivre effectivement les vérités spirituelles. Il est étonnant de voir combien de réalisations intérieures peuvent être obtenues par le simple abord de l'attitude de candeur et pour cela il est regrettable que ceci soit si souvent oublié.

N'oublions jamais que la Réalisation spirituelle ne signifie jamais savoir à travers les autres, comprendre ou accepter que quelque chose soit vrai ou pas, mais vivre en nous les choses merveilleuses dont on nous a parlé et même en découvrir d'autres. Il est donc essentiel de vivre de façon authentique cet état de candeur, parce qu'il est très nécessaire et il est comme un „abrègement” qui, parcouru consciemment, va nous tenir loin des efforts ou des détours inutiles.

Et une dernière précision: ne pas confondre la candeur avec l'infantilisme ou la faiblesse et ne pas oublier combien insupportables sont les enfants gâtés.

Lisez aussi:
L'activation de Vishuddha Chakra nous aide à vivre l'état archétypal d'enfant

yogaesoteric
juin 2009