Edit this page
Modify this page
Edit this string
         
Vous êtes ici: Home >Révélations >
Aspects spirituels essentiels quant à la consécration des fruits des actions

de professeur de yoga Gregorian Bivolaru

Extrait du glossaire du livre « Les Mystères de l'Éternel Féminin »

L'être humain peut s'approcher et peut entrer à tout moment en communion spirituelle profonde avec DIEU LE PÈRE à travers toute action bénéfique qu'il réalise, quelle que soit la nature de celle-ci, si alors l'être humain en question consa cre à DIEU LE PÈRE l'action en question (qui est fondamentalement bonne), ainsi que ses fruits. Pour la réalisation de la CONSÉCRATION envers DIEU LE PÈRE il est nécessaire avant tout que l'être humain ait un état intérieur intense d'ouverture spirituelle et d'humilité. Cette attitude spirituelle est en fait une clef fondamentale dans toute la pratique spirituelle d’ordre intérieur. Au moment où on offre les fruits d’une action envers DIEU, lorsque DIEU reçoit cette offrande, qui sera ultérieurement fructifiée par l’action, cette offrande n’est plus acccomplie par l’être humain en question, parce qu’alors le véritable acteur de l’action est DIEU lui-même, auquel l’être humain qui réalise la CONSÉCRATION a offert en totalité et de façon inconditionnelle tous les résultats. Dans la situation où l’être humain consacre envers DIEU et lorsque la CONSÉCRATION des offrandes des actions est reçue par DIEU, l’être va être guidé, inspiré et soutenue directement par DIEU le PÈRE. Dans une telle situation il s’ouvre envers l’éternité et l’infinité de DIEU et alors il peut vivre, dans une certaine mesure, un état profonde de communion spirituelle avec DIEU.

Donc, en réalisant presque à tout instant la CONSÉCRATION des fruits de nos actions à DIEU et en cherchant à ressentir le plus clairement possible sa réponse intérieure affirmative, manifestée sous la forme d’un état de communion intime, mystérieuse avec l’être infini de DIEU, chacun de nous peut vivre à même au moment présent, l’état d’immortalité spirituelle. Dans cette hypostase, l’être est capable de ressentir de façon ineffable que DIEU l’embrasse et qu’en même temps, il devient capable à son tour de s’ouvrir et d’embrasser, plein d’amour, DIEU LE PÈRE, dans son univers intérieur, dilaté et perçu dans sa dimension infinie de MICROCOSME.

C’est un aspect spirituel essentiel qui, si on ne l’oublie pas et si nous envisageons que toutes nos actions importantes au cours de la journée soient réalisées en ayant cette attitude spirituelle exemplaire, autrement dit, en offrant les fruits de toutes les actions que nous voulons réaliser à DIEU, alors nous aurons la possibilité de percevoir que notre être entre en état de communion ineffable avec l’être éternel, DIEU. Alors nous prenons part à l’état d’immortalité spirituelle, à l’état d’éternité que DIEU va transfuser directement en nous, toute de suite après la réalisation de la CONSÉCRATION, lorsqu’Il approuve la réalisation de l’action. Dans cette situation, nous pouvons percevoir après la réalisation de la CONSÉCRATION, que DIEU se manifeste à travers nous et ainsi nous pouvons sentir directement, à même notre être, l’inspiration, la force, la grâce, le pouvoir et, ce qui est encore plus important du point de vue pratique, nous serons dispensés de supporter les effets, qui en cas contraire seraient nécessairement revenus vers nous suite aux actions réalisées, dans les conditions où on n’aurait pas fait la CONSÉCRATION.

Pour réaliser le mieux possible la CONSÉCRATION, il faut développer en nous un état de sincérité totale, parce que lorsque nous ne manifestons pas de duplicité, et que nous ne cachons rien, on peut vraiment percevoir la réponse qui vient de la part de DIEU. Il est important de nous rendre compte que la sincérité est une condition de base qu’il ne faut pas afficher à l’extérieur, cela serait un non sens. En fait cette sincérité se réfère à l’attitude intérieure où nous ne cacheons rien dans notre cœur par rapport à DIEU. Il s’agit d’une attitude intérieure, qui est souvent nommée sincérité par rapport à son être. En fait il s’agit de notre sincérité en rapport avec DIEU qui est perçu comme une présence vivante dans notre univers intérieur. C’est pourquoi, en ayant cet état nous serons capables d’offrir de tout notre cœur à DIEU l’action que nous voulons réaliser, et ainsi de lui solliciter son guidage, son conseil, pour avoir la réponse juste à ce que nous voulons réaliser. Par CONSÉCRATION nous ne faisons rien d’autre que d’offrir pleins de sincérité en tant que don à DIEU, les fruits qui résultent de la réalisation d’une action.

Pour mieux comprendre le sens profond de cette attitude spirituelle, partons d’un exemple très simple, presque banal. Disons qu’à un moment donné, nous nous éveillons le matin en décidant d’acheter du lait pour notre mère. Nous nous habillons, nous prenons de l’argent, le sac à main, les bouteilles, et nous partons pour acheter du lait pour notre mère, tout en pensant: „L’action que je réalise maintenant, son fruit, c’est-à-dire les bouteilles de lait, sont pour ma mère qui va se réjouir que je me sois réveillé de si bon matin pour aller lui en acheter. Cette action n’est pas pour moi. En fait, je n’aime pas le lait, mais je fais cela pour ma mère qui aime beaucoup le lait et qui va se réjouir en rentrant à la maison. Lorsqu’elle va rentrer je vais lui dire : «Maman, je t’offre ces deux litres de lait, ils sont à toi.»“ Dans ce cas, notre action d’aller acheter du lait, et même l’objet proprement dit, le lait que nous avons acheté, est pour faire plaisir à maman. Les fruits de cette action lui appartiennent; parce que nous avons pensé que notre action a été réalisée pour elle. Aussi, dans ce contexte nous pouvons être heureux de voir maman heureuse, mais la joie qu’elle va ressentir et que nous allons ressentir aussi, pour la raison que nous lui avons acheté du lait, lui appartient.

En partant de cet exemple simple – qu’il ne faut pas transposer de façon identique dans la vie quotidienne (mais nous pouvons trouver des exemples dans les différentes hypostases des expériences de vie que nous avons eues) – qui appartient à un banal fait de vie, nous pouvons l’appliquer de façon analogique en toute circonstance de vie où nous envisageons de consacrer à DIEU les fruits de nos actions. Donc, dans la situation où nous offrons à DIEU les fruits d’une action, il faut, tout en vivant pendant ces moments l’état de candeur d’un enfant, de consacrer que ce qu’il fallait qu’il nous revienne, soit en fait une offrande offerte à DIEU.

Bien sûr que si nous allons faire une telle consécration, même si nous ne connaissons aucune théorie métaphysique complexe, même si nous n’avons pas des connaissances en philosophie, même si nous n’avons pas des connaissances quant à la compréhension ou la pratique d’une religion quelconque, même si nous n’avons étudié aucun livre quant à la relation de l’homme avec DIEU, même si nous ignorons ce qu’est le KARMA, quels sont les concepts orientaux, et même si nous n’avons pas une croyance claire et ferme en DIEU, mais si nous agissons ainsi de façon sincère, nous remarquerons quelque chose de tout à fait étonnant, quelque chose de miraculeux qui va se produire dans notre être. En conséquence, pour appliquer cette attitude fondamentale de la CONSÉCRATION, il ne faut pas être des philosophes, ou des métaphysiciens, il ne faut avoir aucune connaissance des concepts orientaux ou occidentaux de nature religieuse, il faut tout simplement avoir un état de lucidité intérieure et l’avoir de cette façon extrêmement simple.

Par cet état sincère que nous manifestons, en offrant pleins d’amour à DIEU les résultats de nos actions, nous allons vivre intérieurement un état ineffable de communion avec quelque chose qui nous dépasser en terme de dimensions et de subtilité. Cela va se manifester comme un chargement d’un flux subtil extatique, transcendant, générateur de bonheur et de joie intérieure, qui se manifeste toujours dans notre être due haut vers le bas. D’habitude nous percevons cette réponse comme venant de quelque part au-dessus de la tête, en inondant notre être et faisant en sorte que nous entrons instantanément dans un état de conscience supérieur plein de bonheur, en état de vibration qui est bien supérieur aux états de la vie quotidienne. Donc il s’agit d’un état d’exception, d’un état merveilleux d’être.

La CONSÉCRATION des fruits d’une action envers DIEU LE PÈRE a pour les initiés trois avantages immenses:

Avantage n° 1: La CONSÉCRATION des fruits nous permet au moment de la réception de la réponse de nous rendre compte avec anticipation si ce que nous voulons faire est, en conformité avec la conscience mystérieuse de DIEU, bon ou mauvais, et ainsi nous pouvons éviter avec anticipation le mal qu’on ignorait pouvoir apparaître suite à notre action. Au cas où la réponse est positive, cela nous dévoile alors en même temps, les mystères du bien de DIEU. Ainsi nous apprenons quelque chose quant aux mystères du bien de DIEU dans chaque CONSÉCRATION des fruits pour laquelle la réponse que nous recevons est affirmative.

Avantage n° 2: Lorsque la réponse à la CONSÉCRATION que nous venons de réaliser est positive, affirmative, cela montre que l’action qui va être réalisée est, sans doute, bonne aux yeux de DIEU LE PÈRE. Dans ce cas, l’action positive que nous voulons réaliser n’implique jamais l’apparition d’une „chaîne“, même si elle est bonne, qui nous enchaîne pour nous obliger à revenir afin de recevoir les fruits que l’action réalisée implique, cela indépendamment de notre volonté, comme c’est le cas des fruits positifs de l’action réalisée sans consécration, sans nous détacher de ces fruits. Ainsi nous ne sommes plus du tout enchaînés à cause de la loi de la cause et de l’effet, autrement dit, à cause de la Loi du Karma. Cet aspect iniatique a une valeur immense surtout pour ceux qui se rendent compte de son immense importance. C’est pourquoi on peut affirmer qu’en réalité la CONSÉCRATION des fruits envers DIEU LE PÈRE est sans doute une modalité spirituelle et religieuse essentielle. Bien que simple en apparence et à la portée de tous, qu’elle que soit leur religion, la CONSÉCRATION des fruits des actions envers DIEU est et demeure, surtout pour ceux qui la comprennent et la mettent sans arrêt en application, une essentielle révélation planétaire.

Avantage n° 3
: Cet avantage est le plus important et il peut être découvert seulement et seulement par ceux qui ont le gramme de pratique nécessaire dans ce sens. Justement pour cela, on peut dire qu’on peut devenir maître dans l’art de la CONSÉCRATION spirituelle seulement en l’exerçant avec persévérance. Cela devient valable seulement et seulement où, à la fin de la CONSÉCRATION, la réponse reçue est une affirmative, cela nous dévoilant alors qu’elle est sans doute bonne, et en conformité avec la Volonté mystérieuse de DIEU. Lorsque nous reçevons une réponse affirmative à notre CONSÉCRATION, pour laquelle les fruits ont été offerts de façon inconditionnelle à DIEU, dans le cadre de l’action qui va être réalisée par DIEU à travers notre être, nous allons vivre à chaque fois de façon mystérieuse (lorsque nous réalisons une certaine action avec CONSÉCRATION) la condition ineffable, mystérieuse d’un libéré spirituel en vie (JIVANMUKTA). En conséquence, dans le cas d’une action qui est réalisée avec la CONSÉCRATION des fruits envers DIEU, celui qui agit dans et à traves notre être de façon énigmatique est DIEU LE PÈRE.

À la lumière de cette révélation, nous pouvons nous rendre compte que lorsque une certaine action est réalisée avec CONSÉCRATION à travers notre être, nous devenons les témoins étonnés et détachés de tout ce que DIEU réalise à chaque instant dans et à travers notre être. On peut ainsi dire ainsi que, dans le cas de toute action réalisée avec la CONSÉCRATION des fruits, nous pouvons apprendre à chaque fois extraordinairement de tout ce que DIEU réalise dans et à travers notre être lorsqu’Il agit dans et à travers nous pour accomplir l’action dont les fruits Lui appartiennent en totalité. À la lumière de cette révélation nous pouvons nous rendre facilement compte que lorsque nous avons des doutes quant au côté de positif d’une action, nous pouvons clarifier cela au préalable, à l’aide de DIEU, en réalisant la CONSÉCRATION des fruits de l’action envers DIEU LE PÈRE. Ensuite, selon la réponse qui apparaît en nous, nous pouvons nous rendre compte si l’action que nous avons l’intention de réaliser est bonne ou mauvaise du point de vue mystérieux de DIEU LE PÈRE.


Lisez aussi:
La loi de la résonance


yogaesoteric
2009