Edit this page
Modify this page
Edit this string
         
Le pouvoir de l’amour

 
Dans les dossiers de l’Université Duke, une institution britannique spécialisée dans la recherche des phénomènes parapsychologiques, il est mentionné un cas extrêmement intéressant. Un après-midi tranquille de l’année 1947, en Angleterre, une jeune fille du nom de Patricia se trouvait dans la maison de son amoureux Allen. Celui-ci était en Allemagne, soldat dans l’armée alliée d’occupation. Soudain, au cours d’une conversation calme avec la mère d’Allen, Patricia est devenue très pâle et s'est exclamée : „O, vite, vite! Il va se passer quelque chose d’épouvantable... Allen est dans une voiture, une voiture qui traverse la forêt. Oh, je connais très bien ce chemin, je dois y aller vite, vite, je dois être là !” Et elle a sauté précipitamment de sa chaise en gesticulant désespérément ; le moment suivant elle s’est rassise, affirmant gênée : „Pardonnez-moi ! C’est bête ! Je ne sais pas qu’est-ce qui m’a prit...”
 

Quelques jours plus tard, elle reçu une lettre de son amoureux où celui-ci lui demandait avec instance si elle avait été en Allemagne deux jours avant et quels étaient les vêtements qu’elle avait porté. Patricia lui répondit d’une manière rassurante, affirmant qu’elle n’avait pas quitté l’Angleterre et précisa de plus l’endroit où elle se trouvait cet après-midi là. Quelques jours après, une nouvelle lettre d’Allen racontait : „Il y a deux jours, je me trouvais dans un jeep et on se dirigeait sur le chemin que tu connais très bien, parce que nous l’avons souvent parcouru ensemble. Je n’étais pas seul ; avec moi il y avait un allemand qui conduisait la voiture, et sur la banquette arrière il y avait trois personnes : deux de mes collègues flanquaient un prisonnier allemand. Celui assis derrière moi était Gerry.

Notre jeep suivait un camion à remorque, là où la route traverse la plus grande densité d’arbres. Tout d’un coup, en nous approchant de ce camion et au moment où nous nous apprêtions à le dépasser, tu as jailli d’un sentier du côté droit, et tu t’es précipitée vers notre jeep, en agitant les bras. Le chauffeur a freiné. Tout s’est passé avec une vitesse foudroyante, mais Gerry est moi nous t’avons parfaitement reconnu avant que tu ne  disparaisses sur le même sentier. Il s'est même exclamé : „Regarde ! C’est Patricia !”, et je lui ai répondu : „Oui ! C’est vrai ! Mais je sais qu’elle était en Angleterre !” Au même moment, la remorque très lourde du camion s’est détachée, elle a glissé quelques mètres et puis s’est écrasée au bord de la route. Nous avons réalisé que si le chauffeur n’avait pas freiné en te voyant et s’il avait continué à dépasser le camion, nous serions certainement morts en ce moment.”

L’université Duke a réalisé une enquête approfondie de ce cas. Ils ont interrogé séparément Allen, Gerry, le deuxième soldat, le prisonnier allemand et le chauffeur. Ils ont tous fait un portrait très précis de Patricia et ils ont décrit de la même façon les vêtements que celle-ci portait... et qui étaient en effet ceux que la fille portait cet après-midi-là en Angleterre, à des milliers de kilomètres de distance.

Des parapsychologues renommés (Myers, Charles Richet, Luisa E. Rhine) ont réalisé de nombreuses études sur ces phénomènes de „sortie du corps”. Il existe même une tradition selon laquelle certaines personnes (des sorciers, des grands initiés, des chamans) peuvent se dédoubler à volonté et cette tradition a joué un rôle primordial dans les mentalités des peuples des temps anciens.

Les savants Gordon et Valentina Wasson ont étudié pendant des semaines d’affilée une tribu d’indiens du Sud du Mexique nommés Mixtèques.  Ils ont observé que le chaman ou le sorcier de la tribu en état de transe était capable de décrire des phénomènes qui se déroulaient à des distances appréciables de l’endroit où il se trouvait. Pour éviter tout subterfuge, ils ont sollicité au chaman de décrire ce que leur fils, qui se trouvait en Amérique, faisait à ce moment-là, et les vêtements avec lesquels il était habillé etc. Ultérieurement, en contactant ce dernier, ils se sont rendus compte que tout ce que le chaman avait relaté était très précis.

Mais ces capacités ne présentent pas seulement l’apanage des sorciers ou des chamans. Suite à ses recherches, le célèbre docteur Puharich est absolument convaincu que les expériences de sortie du corps physique font réellement parti des possibilités de l’être humain. Ce genre d’expériences prouvent l’existence des corps éthérique et astral, ainsi que des possibilités infiniment plus vastes offertes par les plans correspondants, c'est à dire éthérique et astral. 

 

yogaesoteric
2016