Edit this page
Modify this page
Edit this string
         
Vous êtes ici: Home >Actualité >Communiqués de presse >
La Cour d’Appel de Paris décide abusivement l’extradition de Gregorian Bivolaru

 
Le jury de la Cour d’Appel de Paris a décidé le 8 juin 2016 l’extradition de Gregorian Bivolaru de France et sa remise aux autorités roumaines. La décision n’est pas définitive.

Le bureau de Presse MISA apprécie que la décision a été déterminée par le fait que les magistrats du jury ont cédé devant les pressions politiques de Bucarest, en dépit de la position verticale et neutre de la Suède. Le jury n’a pas considéré l’asile politique de Gregorian Bivolaru et a entièrement ignoré le fait que les autorités roumaines ont violé de manière évidente les droits fondamentaux de Monsieur Bivolaru.

Cette décision entre en contradiction avec la décision du Gouvernement suédois de ne pas extrader le professeur de yoga vers la Roumanie, avec les droits de celui-ci qui découlent de la Convention de Genève et viole également les décisions européennes récentes qui prouvent indubitablement les pratiques particulièrement abusives et corrompues des tribunaux roumains. La jurisprudence européenne a déjà pleinement prouvé que les cas où M. Bivolaru Gregorian a été enquêté en Roumanie ont eu lieu de graves violations des droits fondamentaux de l’homme. Un exemple éloquent le représente la Décision récente de CEDH dans le cas Amarandei et autres contre Roumanie.

Nous exprimons notre conviction que l’Instance Suprême de France prouvera plus de neutralité, d’impartialité et de justesse lors du jugement de l’appel déclaré par les avocats français du professeur de yoga Bivolaru Gregorian.

 

Bureau de Presse MISA
10 juin 2016