Edit this page
Modify this page
Edit this string
         
Les arbres qui prient

 
Il y a plus de 50 ans, en Inde à Faridpore, il se passait un phénomène miraculeux qui attirait des milliers de pèlerins. A chaque fois que les cloches du temple de Faridpore annonçaient la prière de soir, un arbre (ayant le nom scientifique de Phoena Sylvestris) penchait ses branches jusqu’au sol comme pour prier. Les scientifiques s'intéressèrent de près à ce cas, souhaitant trouver une explication plausible. Ainsi, le professeur Jagadis Chandra Bose inventa un appareil qui, affirmait-il, était susceptible d'expliquer le mystérieux phénomène. Beaucoup d’indiens s'étaient opposés au montage de cet appareil, car ils considéraient que les pouvoirs miraculeux de l’arbre disparaîtraient au contact avec des instruments profanateurs de type occidental. Mais ils finirent par céder en apprenant que l’appareil avait été conçu et construit sur la terre sacrée de l’Inde par un indien et qu’il allait être installé par les mains bénies d’un brahman.

Malheureusement l’arbre mourut une année après les expériences de Bose. La presse fit des vagues ; dans les journaux il y avait des titres du genre : „Tragédie mondiale”. Bien sûr, il fut considéré que le coupable n’était autre que le professeur J.C. Bose, le savant profanateur. Celui-ci n’eut pas de difficultés à démontrer que l’arbre était vieux et qu’il allait mourir de toute façon. En outre, ajoutait-t-il, il ne peut pas être le seul arbre du monde qui „prie”. Le 13 décembre 1811, le journal „Liverpool Mercury” mentionnait le cas d’une sauge de Shipton, dont le tronc avait un diamètre très large, et qui „s’allongeait parfois au sol dans toute sa longueur pour revenir ensuite à la position verticale”. En Afrique de Sud, un planteur de cocotiers a remarqué que chaque matin, une partie de ses cocotiers étaient penchés ; ils arrivaient dans cette position oblique à cause des vents très puissants durant la nuit. Les cocotiers qui restaient en position verticale se penchaient tout seuls vers le soir, „pour qu'on puisse cueillir plus facilement les fruits.”

D’autre part, les études sur l’arbre de Faridpore ont révélé des choses très intéressantes. Les recherches ont prouvé le fait que le tronc de l’arbre aussi (qui mesurait environ 25 cm de diamètre) se penchait – pas seulement la couronne. L’extrémité supérieure parcourait ainsi une distance d’environ 2,5 m. La partie supérieure était concave le matin et jusqu’au soir elle redevenait convexe. Les feuilles, qui le matin regardaient vers le ciel, descendaient plus de 10 m jusqu’au soir.

Le professeur Bose continua ses recherches. Il combina les résultats de ses études à la tradition spirituelle authentique, révélée par les grands maîtres de son pays. Bose commença à étudier un domaine relativement inconnu, celui de l’animation des plantes, de leur sensibilité. Ses plus célèbres inventions ont été le crescographe – un appareil capable d’amplifier 10 mille fois la vitesse de croissance des plantes – et le crescographe magnétique – capable de l’amplifier 100 millions de fois. Suite à ses recherches, il conclut que les fils de poussière, la terre, les plantes, les animaux – « sont tous vivants et sensibles ». „J’y ai vu une expression de l’unité profonde manifestée dans tout ce qui existe, dans les atomes des ondes lumineuses, dans la vie fertile de la terre, dans le soleil qui éclaire au-dessus de nous ; j’ai eu alors pour la première fois dans ma vie l’intuition du message transmis il y a des millénaires par les sages des bords de Gange : celui qui voit l’Unité au-delà de toutes les différenciations de l’Univers connaît la Vérité éternelle”.


yogaesoteric
2016


Articles publiés récemment