Edit this page
Modify this page
Edit this string
         
Vous êtes ici: Home >Santé >Alimentation saine >
Les céréales, un aliment universel

Devise: « Et Dieu dit : Voici, je vous donne toute herbe qui fait des semences à la surface de la terre et tout arbre qui a des fruits contenant des graines. Ceux-ci seront votre nourriture. » (Genèse 1,29)

Fragment de l’ouvrage « L’alimentation et la thérapie naturelle à base de céréales », du professeur de yoga Gregorian Bivolaru


Aujourd’hui, le blé, le riz, le maïs et le millet sont les céréales les plus consommées dans le monde, tandis que le seigle et le sarrasin le sont très peu. Avant que les changements et les conquêtes économiques effacent les frontières, chaque céréale prédominait dans un pays ou sur un continent : le blé dans les pays occidentaux, le riz en Asie, le maïs en Amérique du Sud et le millet en Afrique.

Les propriétés médicinales des céréales

La spectaculaire montée du niveau de vie dans la seconde moitié du XIXe siècle a eu entre autres deux conséquences : une diminution de la consommation de céréales et une augmentation de la fréquence des maladies appelées « dues à la civilisation », comme le cancer, l’obésité, le diabète, l’hypertension, l’hypercholestérolémie et les maladies cardiovasculaires. Comme solution très efficace pour traiter ces maladies, les nutritionnistes recommandent une alimentation naturelle ainsi que le retour aux anciens aliments simples qui ont nourri nos ancêtres : le pain complet et les céréales. Les recherches ont montré sans équivoque que les céréales sont une source riche en substances nécessaires à l’organisme et qu'elles contiennent certains composés qui aident à maintenir la santé et même à guérir certaines maladies. Ainsi, il a été constaté que l’orge et l’avoine, par exemple, ont un puissant effet anti-cholestérol en raison des bêta-glucanes solubles de leur structure. Le maïs aussi contient certaines substances qui réduisent le risque de maladie cardiaque et la carie dentaire.

Ce qui est très important, c'est que les études ont montré que les céréales contiennent des inhibiteurs de protéase et des antioxydants, dont le rôle est d’inactiver les agents cancérigènes. Les adeptes des régimes naturels ont même obtenu de résultats remarquables dans le traitement du cancer, en recommandant un régime à base de céréales uniquement (par exemple le régime Ohsawa).

Voici quelques-unes de vertus thérapeutiques et d’autres secrets des céréales.

Le blé

Connu depuis le Néolithique et se trouvant à l’origine de nombreux produits (farines, semoules), il a rapidement gagné la primauté sur les autres céréales, difficiles à utiliser dans la panification. Deux espèces de blé sont les plus connues : le blé commun ou blé mou, communément appelé blé à pain, est l'espèce la plus répandue dans la culture. La deuxième espèce, le blé dur, est utilisé sous forme de semoule et pour fabriquer les pâtes alimentaires.

Quelques propriétés médicinales du blé:
Il est antidiurétique (graines), anti inflammatoire (racine), anti microbien (racine), diurétique (racine), émollient, laxatif, tonique, reminéralisant et tonique nutritif.
Contre-indications
Les ulcères et les cancers gastriques, la colite ulcéreuse et la tuberculose, le cancer de l’intestin, l’appendicite, l'hémorragie gastro-intestinale, la cholécystite. Les diabétiques et les obèses ne doivent pas consommer plus de 150g par jour et les sédentaires pas plus de 500g par jour.

Le sarrasin

Le sarrasin n’est pas proprement dit une céréale, mais il est excellent et nécessaire pour offrir une constitution robuste. On utilise les grains de sarrasin en tant que tels ou sous forme de farine. Il y a d’autres espèces de sarrasin, le faux sarrasin et le sarrasin grimpant.
Voici les propriétés médicinales du sarrasin : il constitue une nourriture solide et est efficace pour guérir toutes les formes de cancer et la tuberculose des reins. De plus, il a une action protectrice au niveau vasculaire, vivifiante et énergisante.

Le millet

Le millet est une source de protéines à valeur biologique importante ; il est riche en acide silicique riche (bon pour les cheveux, les ongles et les dents). Plus que toute autre céréale, il est riche en fer et contient une large gamme d’acides aminés. Par contre, il est déficient en vitamine A, B12 et C.
Le millet apaise la toux, il est diurétique, nutritif, reminéralisant, sudorifique et tonique pour les nerfs. Pour un usage interne, le macérât de millet est recommandé dans les cas de diarrhée et de problèmes rénaux. Pour l’usage externe, on prépare des cataplasmes à base de farine de millet.

Le riz

En Asie, il y a 8000 variétés de riz. Quelques-unes sont plus importantes, tel le riz basmati, le riz thaï ou le riz parfumé, qui ont été ajoutées aux deux variétés de riz auxquelles nous sommes habitués : le riz rond, utilisé principalement dans les desserts et le riz à grain long, utilisé dans les plats.

Comme toutes les autres céréales, le riz contient des inhibiteurs de la protéase qui réduisent le développement du cancer, en particulier celui de l’intestin. Les chercheurs ont isolé trois substances anti-tumorales à partir de coques de riz, et ils ont constaté chez les personnes qui consomment plus de riz un faible taux de cancer du côlon, du sein et de la prostate.
Le riz a les propriétés médicinales suivantes : il est analeptique, anti diarrhéique, antiscorbutique, il possède des propriétés anti-inflammatoire, astringentes et carminatives. Il est également diététique, émollient, énergisant, hypotenseur, nutritif, rafraîchissant, revitalisant et élimine l’urée.

L’orge

Connu depuis plus de 4000 ans avant JC, l’orge a été largement utilisé par les Grecs, les Romains et les Juifs. Les hommes en buvaient pour retrouver leur force et leur vigueur. Les Daces cultivaient aussi de l’orge et en Chine, cette céréale est parmi les cinq plantes sacrées cultivées avec cérémonie, comme le riz. Aujourd’hui, l’orge est la céréale germée la plus répandue. Il en résulte de la farine de malt qui, mélangée seulement avec du lait ou de l’eau, est très efficace dans l’alimentation des enfants, des convalescents et des personnes âgées ainsi qu'en cas d’épuisement physique et intellectuel. Un nouveau produit qui a été fait récemment, « l’orge vert », a des propriétés thérapeutiques et des effets prophylactiques très efficaces contre la pollution. Sa composition biochimique lui donne un effet curatif à part, ralentissant le processus de vieillissement.

L’orge est nutritif et facile à digérer, favorise une chevelure saine et fait pousser les ongles. Certains chercheurs ont remarqué qu'après un régime d’orge vert, il résulte une énergisation du corps entier. Ils ont également constaté une force agrandie pour soutenir les efforts physiques et intellectuels, l’amélioration de la mémoire et la clarté dans la pensée. On a également remarqué l’élimination de l'excès de poids, la revitalisation de la peau en enlevant l’acné, l’inflammation et le soulagement de la douleur arthritique ainsi qu'une augmentation du potentiel sexuel.

Des études scientifiques ont conclu que les patients de sexe masculin qui ont consommé de grandes quantités de farine d’orge ont atteint une diminution spectaculaire du taux de cholestérol, ils ont également montré que l’orge stabilise remarquablement le transit intestinal et que les principes chimiques contenus dans les graines sont des agents anticancéreux.
L’orge est anti-diarrhéique, anti-dysentrique et antiscorbutique. Il présente une action anti-inflammatoire, antinévralgique et antirhumatismale. Il s’agit d’un facteur qui drenne le foie, qui est diurétique, émollient, galactagogue, eupeptique, hypoglycémique, laxatif, sédatif, nutritif, rafraîchissant et régulateur de la pression artérielle. Il agit également efficace contre la toux. C’est un tonique multiple : tonique cardiaque, cutané, pulmonaire et du système nerveux central ; il est généralement vitalisant.

L’avoine

L’avoine est cultivée depuis le IVe siècle avant J.C. Elle pousse dans presque n’importe quel type de climat et de sol. Il existe plusieurs types d’avoine : complète avec des baies dont les coquilles ont été enlevées à une température élevée, réduisant ainsi le risque de rancissement ; l’avoine germée a un goût sucré et est un excellent ajout à la nourriture ; le son d’avoine, qui est une source importante de fibres qui aide au contrôle du cholestérol dans le sang, et l’avoine instante, c’est-à-dire les flocons d’avoine qui sont prêts à utiliser et ont une très faible valeur nutritive.

Voici les propriétés nutritionnelles et médicinales de l’avoine :
L’avoine a presque la même teneur en protéines que le blé, mais avec 8% de plus de graisses insaturées. Elle contient de nombreux acides aminés essentiels et est riche en lysine. Elle contient les vitamines B (en particulier l’inositol qui est important pour nourrir les cellules du cerveau et augmenter l’acuité visuelle), la vitamine E et est riche en oligo-éléments comme le calcium et le phosphore. Dans la médecine traditionnelle, elle a été utilisée comme stimulant, antispasmodique, laxatif et tonique du système nerveux et de l’utérus. Des études scientifiques ont révélé l’action anti-cholestérol particulière des flocons d’avoine (40 g / jour diminuent de 20% le niveau du cholestérol et surtout la fraction LDL, le « mauvais cholestérol »). Elle est riche en inhibiteurs de la protéase avec une action anticancéreuse (en particulier celui de l’intestin, mais elle protège aussi contre celui du côlon et agit contre les hémorroïdes et des diverticules intestinaux).

D’autres actions thérapeutiques: Nous mentionnons que l’avoine présente de notables propriétés analeptiques et antiasthmiques ; elle est apéritif, apaisante, cicatrisante, dépurative, diurétique, énergisante et revitalisante, hypoglycémique, refroidissante, vulnéraire ; c'est un tonique général, pulmonaire et de la thyroïde.
En usage externe, il est recommandé de poser des compresses sur les zones affectées de psoriasis et contre les douleurs dentaires, on utilise le macérât que l’on garde en bouche un certain temps.

Le maïs

Le maïs présente un plus grand intérêt nutritionnel que le blé ou le riz. En effet, 100g de maïs cuit apporte dans le corps 4 g de protéines, 22g glucides et 2g graisse, 120mg de magnésium ainsi que 1,3 mg de carotène, le maïs étant la seule céréale qui contient les deux derniers. Sous la dénomination de carotène sont désignées différentes molécules, dont la structure chimique est très rapprochée. Dans le corps, elles se convertissent en vitamine A. Longtemps, ils ont été appelés les « précurseurs de la vitamine A » jusqu’à ce que l’intérêt des chercheurs ai été attiré par leur activité antioxydante.
Cette céréale présente deux inconvénients : d’une part, elle est pauvre en acides aminés essentiels, lysine et tryptophane (mais cela n’a pas tant d’importance si on consomme des produits laitiers), et d’autre part, l’acide nicotinique (vitamine PP) qu’elle contient est lié à une substance résistante au suc digestif de sorte qu’il ne peut pas être absorbé par l’intestin.

Parmi les actions thérapeutiques du maïs on mentionne : il est anti-inflammatoire, cholagogue, cholérétique, diurétique, galactagogue, énergisant, hémostatique, anti-cholestérol, hypoglycémiant, nutritif, régulateur de la thyroïde, sudorifique, et il calme la toux. Il est connu depuis plus de 30 ans que l’huile de germe de maïs obtenu par pression à froid réduit le cholestérol sanguin plus que toute autre huile végétale contenant des acides gras polyinsaturés. Les chercheurs recommandent qu’il soit utilisé avec modération, car sinon peut survenir une diminution du cholestérol HDL (bon cholestérol), et un affaiblissement de la défense immunitaire.

Le seigle

Le seigle est une plante tolérante que l’on trouve dans les zones les plus inhospitalières à faible pluviosité et aux sols les plus acides.

Le seigle est connu pour ses propriétés à purifier le sang, pour ses actions visant à stimuler la circulation sanguine et à prévenir le durcissement des artères (athérosclérose). Il est aussi bon dans la régulation de l’activité des glandes, pour éloigner la constipation et pour prévenir l’anémie en raison de la teneur en fer et aux vitamines B. Il contient beaucoup de fluor, ce qui aide à préserver en bon état l’émail dentaire, ainsi que beaucoup de sodium, de potassium, de calcium et d’iode. Ses protéines sont les plus riches en lysine parmi toutes les protéines provenant de céréales. Le seigle s’est fait remarqué aussi comme un bon anti-inflammatoire, calmant, apaisant, énergisant et revitalisant, laxatif, nutritif, rafraîchissant et résolutif.

Dans les anciens traités orientaux, on dit que dans une certaine mesure, nous sommes ce que nous mangeons, et que le mental et ses états de clarté sont fortement influencés par chaque aliment consommé. Les nutritionnistes d'aujourd’hui ont abouti à la conclusion qu’une alimentation basée sur un régime végétarien, à laquelle ont ajoute des œufs et des produits laitiers, couvre le nécessaire de substances essentielles indispensables au développement harmonieux du corps et à maintenir un état parfait de santé à la fois physique et mentale.



yogaesoteric
2013