Edit this page
Modify this page
Edit this string
         
La beauté féminine vient en grande partie de l’intérieur


« Que je vis ou que je meurs, que je sois dans un tout autre état, ce n’est que Toi, ô, Seigneur, que je veux glorifier, car Ton corps contient l’Univers entier, le débordement de nectar du Cœur immortel. »
Utpaladeva


La féminité sublime et élevée se retrouve au niveau du corps par de belles formes harmonieuses, mais aussi au niveau de l’âme par une richesse d’états merveilleux et de vertus exceptionnelles. Une femme élevée a un état essentiellement bénéfique, elle a un comportement harmonieux dans les relations avec les autres et inspire à son entourage une grande richesse d’âme. Tout cela représente sa beauté intérieure.

Chacun de nous a certaines qualités spirituelles merveilleuses, et il est bon d’en prendre conscience et de les manifester pleinement et harmonieusement, car c’est ainsi qu’elles vont se multiplier dans nos âmes. Nous pouvons éveiller en même temps de nouvelles vertus et des états merveilleux, et dans ce sens nous avons à disposition beaucoup de méthodes. Cultiver la beauté intérieure et spirituelle nous conduit à l’éveil de l’état de SHAKTI et à l’éveil de l’Âme. Toute vertu divine, chaque grande qualité de l’âme, peut-être pour une femme avisée une passerelle vers le noyau de son être, vers son Âme.

L’état de beauté intérieure d’un être humain se reflète avec une grande précision dans son visage. Ses yeux plus ou moins expressifs peuvent toujours nous en dire beaucoup si nous sommes vraiment capables d’en lire ou d’en déchiffrer les signes. Ainsi, nous pouvons voir que les yeux sont vraiment les fenêtres de l’âme. En outre, la forme caractéristique du corps montre, en particulier pour les initiés capables de voir et même de deviner au-delà des apparences, quelques disponibilités bénéfiques somnolentes, divers dons provenant d’une incarnation précédente ou même quelques difficultés auxquelles l’être est confronté. C’est pourquoi on dit que toujours et sans exception, à la fois le visage et la forme du corps d’un être humain sont et transmettent une expression vivante de toutes les nécessités qui existent dans son univers intérieur, soit en état latent, soit en état de germe, ou qui dans certains cas, ont déjà commencé à germer ou à s’épanouir.

Au-dessus de la beauté physique et des qualités de l’âme, c’est la beauté ultime de notre Soi divin, ATMAN. Découvrir cette beauté que Dieu le Père a mis en chacun de nous fait l’objectif de tout chemin spirituel. C’est pourquoi la beauté a toujours un éclat mystérieux. En essence, toute forme de beauté est mystique, même s’il s’agit d’un joli visage, d’un corps merveilleux et harmonieux que nous ne pouvons oublier, de moments sublimes que nous ne pourrons jamais effacer de notre mémoire ou d’une musique extraordinaire et sublime qui emplit nos cœurs de joie et de bonheur. La beauté inspire d’une manière ineffable, transmet un état d’enthousiasme, nous éclaire, élève notre esprit et anime nos âmes.

La femme contient dans son être le Principe Créateur de l’Univers, qui met tout en mouvement, celui qui se réveille et manifeste. Chaque femme est un bouquet particulier de tous les aspects de la féminité, ce qui la fait ainsi et pas autrement – considérée comme individualité séparée –, c’est-à-dire une expression extraordinaire de la déesse suprême MAHASHAKTI.

Les qualités d’une femme parfaite, véritable expression béate de SHAKTI sont : une vitalité débordante, une sensualité raffinée, un sens de l’humour, un état permanent de dévotion, une noblesse intérieure, une capacité d’aimer, une intuition spirituelle, une intelligence, un discernement, une harmonie intérieure manifestée dans tous les plans (du plan physique au supramental), une relation continue avec l’Absolu Suprême, Dieu.

Grâce à une belle femme nue en qui l’état de SHAKTI a déjà commencé à s’éveiller, une partie de l’ÉTERNEL FÉMININ (MAHASHAKTI) se révèle dans toute sa splendeur mystérieuse et souvent inattendue. Dans le cas des êtres humains doués d’intuition, ces aspects se révèlent instantanément de façon énigmatique, troublante et souvent indicible. Ainsi se manifeste la fascination mystérieuse exercée par l’ÉTERNEL FÉMININ à travers chaque femme dans laquelle s’est éveillé dans une certaine mesure l’état de SHAKTI.

« Chacune de vous doit revoir sa façon de penser, pour voir comment vous avez gâché vos vies avec des besoins et des vœux inutiles. Vous les femmes, vous plantez les graines de SAMSARA par la recherche incessante de plaisirs ordinaires. Peu importe à quel point vous êtes belles et brillantes, votre beauté et votre jeunesse sont illusoires. Vous pouvez être facilement convaincues et trompées par de mauvais amoureux qui vous mènent aux enfers. Vous donnez votre corps et même votre vie à votre mari et pourtant, après un certain temps, vous perdez le contrôle et commencez à vous disputer sans arrêt, connaissant ainsi une souffrance encore plus grande que les habitants du royaume du dieu de la jalousie.

Votre beauté et vos qualités sont comme un arc en ciel qui disparaît peu de temps après être apparu dans le ciel. Bien qu’elles soient présentes en ce moment, elles ne seront jamais permanentes. La jeunesse et la beauté sont comme une fleur d’été qui ne peut  supporter les assauts de l’automne, c’est à dire le flétrissement et le vieillissement, et est détruite à la première gelée. La souffrance de la vieillesse est comme un grand et vieil oiseau qui a perdu toutes ses plumes : la jeunesse, la dignité et la puissance chutent inévitablement. Il n’y a pas d’autre moyen d’évoluer à moins d’accumuler des VERTUS. » (Extrait du livre « La vie étonnante de la princesse Mandarava »)

Fragment pris du livre « La femme de DIEU SHAKTI en Extase » par Diksha Devi





yogaesoteric

22 octobre 2017