Idées des recettes pour cuisiner l’avocat

 

Sain, onctueux, présent sur les étals toute l’année, l’avocat a tout pour plaire. Redécouverte d’un fruit qui se déguste aussi bien sucré que salé.

L’avocat est un fruit et non un légume

Il s’agit plus exactement d’un fruit tropical, originaire d’Amérique centrale et du sud, et non d’un légume. Grosse baie ne comportant qu’un seul pépin (que l’on assimile à un noyau), il est doté d’une chair à la consistance de beurre et au léger goût de noisette. Bourré de fibres, de vitamines et de minéraux, riche en graisses de bonne qualité (lipides essentiellement monoinsaturés), il est présent sur les étals toute l’année. Dans de nombreux pays du globe, l’avocat se prépare en dessert, contrairement à nous qui le consommons généralement salé.

Comment choir son avocat ?

Plusieurs variétés sont commercialisées. En France, on trouve surtout l’avocat « Hass », à la peau grenue et foncée, et l’avocat « Fuerte », à la peau lisse et brillante. Les deux sont délicieux, comme les autres espèces de toutes tailles que pourrez goûter au fil de vos trouvailles. Le seul impératif est de les choisir sans taches et sans flétrissures.

L’avocat ne s’achète pas nécessairement mûr

L’avocat grossit sur l’arbre mais ne peut mûrir qu’une fois cueilli. Sur les étals, les avocats durs ne sont donc pas le signe d’une cueillette trop précoce. Si vous ne comptez pas les cuisiner immédiatement, faites-les mûrir tranquillement chez vous à température ambiante. Ils sont mûrs quand leur peau est souple mais que le doigt ne s’enfonce pas dans la chair.

Astuce pour accélérer le processus : entourez vos avocats de bananes ou de pommes (elles dégagent du gaz éthylène nécessaire à sa maturation). Pour accélérer encore le processus, placez une banane avec l’avocat dans un sac en papier bien fermé et laissez la magie opérer toute une nuit.

Comment préparer l’avocat

Coupez l’avocat mûr en deux dans sa longueur, autour du noyau. Faites tourner les deux parties en sens contraire, dégagez le noyau et piquez-le franchement avec la pointe d’un couteau pour le retirer. Garnissez-le tel quel ou prélevez délicatement sa chair avec une cuillère à soupe ou en retirant directement la peau.

Attention : la chair s’oxydant à l’air libre, arrosez-la de jus de citron si vous ne la servez pas immédiatement.
Bon à savoir : on peut congeler la chair de l’avocat, écrasée avec du jus de citron, dans un récipient ou un sachet de congélation.

L’avocat se déguste surtout cru et aussi un peu cuit (avocat cocotte). La façon la plus simple d’apprécier sa texture beurrée ? En l’écrasant, à la fourchette ou au mixeur selon le résultat souhaité, puis en le parfumant avec les condiments et aromates de son choix :

L’avocat en purée

• Le guacamole : la « purée d’avocat » (aguacate mole) est la recette mexicaine la plus connue dans le monde. Elle accompagne de nombreux plats mexicains. En France, on la sert le plus souvent à l’apéro avec des nachos ou des légumes crus, mais on peut aussi s’en servir pour remplacer le beurre dans les sandwichs !
• La tartinade au fromage : écrasé avec du citron jaune ou vert, enrichi en fromage frais ou à l’ail et aux fines herbes, l’avocat se transforme en formidable dip apéritif.
• Le dip japonais : sauce soja japonaise, wasabi, vinaigre de riz et algues séchées transforment l’avocat en délicieuse tartinade aux accents japonais, à déguster sur des lamelles de radis noir ou de daïkon.
• La soupe froide : rallongée avec un ingrédient liquide, la purée d’avocat devient soupe, très appréciée avec de la menthe.

N’hésitez pas à glisser ces purées dans vos sandwichs et pensez aux wrap.

L’avocat en entrée

Le plus rétro : en barquette

Coupez votre avocat en deux, retirez son noyau et réveillez-le simplement avec du jus de citron et de la fleur de sel, ou encore en ajoutant un filet d’huile d’olive. Pour une version modernisée, l’huile vanillée ou la sauce soja font beaucoup d’effet.

Encore plus vintage : remplissez les cavités de vinaigrette ou de mayonnaise.

Enfin, imitez la cuisine de mémé : retirez la chair de l’avocat délicatement à l’aide d’une cuillère à soupe sans abîmer la peau, mélangez-la avec les ingrédients de votre choix puis remettez la préparation dans les barquettes.

Le plus « repas de famille » : en salade
L’avocat coupé en cubes se prête à toutes les sauces.
Bon à savoir : dans les salades, le pamplemousse l’escorte à merveille.

Mode : la verrine

La verrine fait des miracles quand on souhaite mélanger des textures ou présenter joliment une entrée. Laissez parler votre imagination.

Rapide : le tartare

Coupé en dés et citronné, additionné de tomates, l’avocat constitue une entrée de dernière minute toujours appréciée. Pour réaliser une jolie présentation, utilisez des petits cercles à pâtisserie ou remplissez des ramequins de tartare avant de les retourner sur les assiettes de service. Les verrines fonctionnent aussi très bien.

Cosmopolite : le maki

Ce ne sont pas les Japonais mais les Américains qui mettent de l’avocat dans leurs makis californiens. C’est si réussi que le maki californien est apprécié dans le monde entier !

L’avocat chaud

L’avocat est rarement dégusté chaud, et pour cause : trop cuit, il devient amer et immangeable. L’astuce ? Il ne faut pas le cuire trop longtemps.

Si vous avez envie de vous lancer sans vous tromper, essayez :
• Les beignets comme dans la recette de « hot croq’avocats » : avocats coupés en morceaux et marinés dans du citron, de la sauce soja et du ketchup épicé, puis trempés dans une pâte à beignets et frits.

• Les quesadillas : ces sandwichs mexicains sont préparés à base de tortillas mexicaines (galettes de maïs ou de blé), guacamole, fromage et autres toppings. Le tout est passé au four pour que le fromage fonde et que les tortillas croustillent.

• Les avocats gratinés au parmesan : coupés en deux, garnis avec un mélange d’oignon, de parmesan et de jus de citron, puis passés quelques minutes sous le grill, ils constituent une entrée surprenante, voire un repas complet pour les petits faims.

L’avocat en dessert

Dans les îles tropicales, en Amérique du Sud et parfois en Asie, l’avocat se déguste sucré. Avant de pousser des cris d’orfraie, goûtez :

• Une salade d’avocats comme à l’île Maurice : les avocats sont coupés en morceaux, arrosés de jus de citron et saupoudrés de sucre de coco en poudre. C’est une recette dégustée dans de nombreuses îles. On peut ajouter d’autres fruits exotiques (mangue, ananas…).

• Une barquette d’avocat au lait concentré : coupez les avocats en deux, ôtez le noyau et remplissez les cavités de lait concentré sucré avec du miel.

Une crème ou lait d’avocat, à déguster à la petite cuillère ou à utiliser en remplacement d’une crème anglaise (son délicat goût d’amande fraîche est étonnant !). Encore plus bluffant : remplacez le lait de vache par du lait d’amande.

• Un milk-shake (chair d’avocat + glace à la vanille + lait + quelques glaçons pour la fraîcheur à passer au blender) ou un smoothie (chair d’avocat + banane + jus d’orange ou de pomme + jus de citron vert + miel).

• Une glace ou un sorbet : la texture grasse et crémeuse de l’avocat est idéale pour les glaces, à servir nature ou avec quelques pépites de chocolat.

 

yogaesoteric
11 juin 2020


 

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More