L’imposture des droits sexuels ou la loi de la pédophile au service du totalitarisme mondial – Ariane Bilheran

 

La perversion sexuelle et la pédophilie sont maintenant promues par l’éducation nationale, l’ONU, l’UE et l’OMS. Pourquoi ? Ariane Bilheran, psychologue et écrivain française, née le 30 décembre 1978 à Saint-Denis a analysés tous les textes en profondeurs et vous explique tout.

Biographie

Ancienne élève de l’École normale supérieure de la rue d’Ulm, elle a fait des études de lettres classiques, de philosophie et de psychologie clinique.

En philosophie morale et politique, elle a travaillé sur la maladie de civilisation dans l’œuvre de Nietzsche et, en littérature, a étudié l’œuvre de Flaubert et la narration historique.

Son doctorat de psychologie et psychopathologie clinique (université Lyon II) a porté sur le vécu du temps dans la psychose.

Ancienne chargée de cours auprès de l’université Aix-Marseille I et Aix-Marseille III, elle intervient en entreprise pour des audits et enquêtes sur les risques psychosociaux et le harcèlement au travail.

Elle est régulièrement interviewée sur la problématique du harcèlement.

Formatrice et Consultante, au niveau national et international, elle est souvent sollicitée pour des interventions et des conférences en France, en Suisse, au Maghreb et au Canada.

Elle a été nominée au Who’s Who in the World chaque année depuis 2010, et au Who’s Who Science & Engineering depuis 2011, pour la reconnaissance de ses travaux sur le harcèlement.

Corse par sa mère, sa généalogie familiale comprend notamment l’Abbé François Girolami-Cortona, auteur de la Géographie Générale de la Corse, de l’Histoire de la Corse, et de Deux drames Canevalandro et Mannone, ou Histoire merveilleuse d’une jolie petite ville de l’île de Corse ainsi que sa grand-mère Andrée Girolami-Boulinier, Docteur des lettres et en pédagogie, première Chargée de Cours de France à l’Université en orthophonie, à la Faculté de médecine Pitié-Salpétrière et auteure d’ouvrages désormais classiques en orthophonie.

Son père Jean-Claude Bilheran, aux racines occitanes, est également écrivain et auteur de Sous l’écorce de Guy Debord, La tortue et Libelle de l’imbécilité.

Travaux

Ses travaux analysent la psychologie du pouvoir individuel et collectif, les abus de pouvoir (harcèlement, violence, arbitraire) et leurs conséquences (traumatismes…) ainsi que les marginalités fécondes créatrices de contre-pouvoir et de résistance à l’abus (sens de la justice, autonomie, liberté, sécurité intérieure et dynamique inconsciente des déterminations).

Elle interroge le pouvoir juste (l’autorité), le pouvoir injuste (le harcèlement), les maux de notre société moderne, la crise contemporaine du sens en Occident.

Elle est spécialisée sur le harcèlement, la manipulation, la paranoïa, l’autorité, l’éthique, la sécurité intérieure, la récupération de son pouvoir personnel.

Sur le sujet du harcèlement, ses travaux ont notamment apporté une analyse du groupe dans lequel intervient le harcèlement, les différents modes de corruption psychique qui invitent à se soumettre ou à collaborer, le décryptage subtil des stratégies visant à conduire l’individu à l’autodestruction, la dimension systémique et universelle du harcèlement, qui intervient toujours selon le même schéma, quel que soit le contexte.

De plus, Ariane Bilheran a insisté sur le fait que le harcèlement ne saurait se réduire à la problématique simpliste du seul « pervers narcissique », mais qu’elle implique un groupe, une société, des modes d’exercices du pouvoir, et différents types de pathologies. Pour elle, la paranoïa est la pathologie maîtresse du harcèlement, la perversion n’en étant qu’un instrument exécutif.

Elle oppose harcèlement et autorité dans les modes d’exercices du pouvoir, le harcèlement ne pouvant survenir que dans un contexte où l’autorité n’intervient plus.

Elle étudie notamment en quoi le harcèlement est « le chef d’œuvre » de la psychose paranoïaque, les liens entre paranoïa et totalitarisme, les procédés de contagion délirante dans les collectifs, les institutions et les Etats. Elle propose un diagnostic différentiel entre perversion et paranoïa.

À l’inverse, un groupe institué dans lequel le pouvoir se régule par l’autorité ne peut donner lieu à du harcèlement.

Ses travaux se réfèrent régulièrement aux penseurs de la Grèce ancienne, en se revendiquant d’un esprit grec.

Elle a également préfacé Henri Bergson, écrit des textes pour enfants et des romans.

A. Bilheran – Morceaux choisis sur « l’imposture des droits sexuels » – 2017 – Sentiers du Réel

A. Bilheran – VF Standards pour l’éducation sexuelle en Europe – 26 avril 2017

 

yogaesoteric
11 juin 2018

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More