140 citations de Bouddha (1)


Citations sur l’amour et amitié

Laisse grandir en toi un amour sans bornes de toutes les créatures.

Ne recherche pas la perfection dans un monde aussi changeant. Perfectionne plutôt ton amour.

La haine ne mettra jamais fin à la haine ; seul l’amour peut le guérir. C’est là l’ancienne et éternelle loi.

Laissons notre amour infini se répandre dans le monde entier, au-dessus, en dessous, et dans chaque direction.
(Metta Sutta, Sutta Nipata)

Un ami qui n’est pas sincère et qui est méchant est plus à craindre qu’une bête sauvage. Une bête sauvage peut blesser votre corps, mais un mauvais ami blessera votre esprit.

Tout comme une mère protégerait son unique enfant au péril de sa propre vie, cultive un coeur sans limites envers tous les êtres. Laisse tes pensées d’amour illimité se répandre dans le monde entier.

Ne prend pas comme amis ceux qui font le mal ou ceux qui sont bas. Fais ta compagnie des bons, recherche l’amitié des meilleurs parmi les hommes.
(Dhamma-Cakkappavattana-Sutta, La Roue de la Loi)

Citations sur le bonheur et la joie

Que tous les êtres soient remplis de joie et de paix.

Le bonheur est né de l’altruisme et le malheur de l’égoïsme.

Quand l’esprit est pur, la joie suit comme une ombre qui ne nous quitte jamais.

Si, avec un mental pur, quelqu’un parle ou agit, alors le bonheur le suit comme l’ombre qui jamais ne le quitte.

Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est très difficile de le trouver en nous, il est impossible de le trouver ailleurs.

Afin d’ouvrir notre coeur tel un Bouddha, nous devons accueillir les dix mille joies et les dix mille peines de la vie.

Tout bonheur en ce monde vient de l’ouverture aux autres ; toute souffrance vient de l’enfermement en soi-même.

Une seule bougie peut en allumer des milliers, et la durée de vie de la bougie n’en sera pas écourtée. Le bonheur n’est jamais diminué du fait d’être partagé.

La simplicité procure davantage de bonheur que la complexité.

Citations sur le changement et se transfofrmer

Il n’existe rien de constant si ce n’est le changement.

Sous le ciel, il n’y a rien qui soit stable, rien qui ne dure à jamais.

Le changement n’est jamais douloureux. Seule la résistance au changement est douloureuse.

L’enseignement est semblable à un radeau qui est fait pour traverser, mais auquel il ne faut pas s’attacher.

Ce que nous cultivons dans nos périodes sereines devient une force que nous engrangeons pour nos périodes de changement.

Si tu ne trouves pas d’ami sage, prêt à cheminer avec toi, résolu, constant, marche seul, comme un roi après une conquête, ou un éléphant dans la forêt.

Nous sommes des aveugles. À des degrés divers nous sommes tous des aveugles, guidés par des aveugles, qui guidons des aveugles. Et pourquoi un aveugle ne pourrait-il en guider un autre ? Jusqu’au jour où, comme les véritables aveugles, nous réalisons avec émerveillement que l’on peut se diriger seul, guidé par sa lumière intérieure, et que maîtres et enseignements sont de simples points de repère comme les bruits du monde extérieur.

La liberté et le bonheur sont à la mesure de la souplesse et de l’aisance avec lesquelles nous accueillons le changement.
(Le Petit Manuel du Bouddha de Jack Kornfield)

Citations sur la connaissance

Ne suivez pas mon enseignement aveuglément, éprouvez-le par vous-même.

Deux choses participent de la connaissance : le silence tranquille et l’intériorité.

Un sot a beau demeurer des années en contact avec la science, il ne connaîtra pas plus le goût de la science que la cuiller plongée dans la sauce ne connaît le goût de la sauce.
(Le Dhammapada)

Citations sur la compassion et la générosité

Seul un être épanoui peut faire du bien.

Donner aux autres est le plus grand gain.

Que nul, par colère ou par haine, ne souhaite du mal à un autre.

Si vous allumez une lampe pour quelqu’un d’autre, elle égaiera aussi votre chemin.

Bonne est l’action qui n’amène aucun regret et dont le fruit est accueilli avec joie et sérénité.

Le plus grand gain est de donner aux autres. La plus grande perte est de recevoir sans gratitude.

Mettez-vous à la place des autres. Si vous y arrivez, vous ne serez plus capable de faire du mal à autrui.

Soyez gentil avec tout le monde. Soyez tendre avec les jeunes, ayez de la compassion pour les personnes âgées, soyez sympathique avec ceux qui ont des difficultés et soyez tolérant avec les faibles et les méchants. À un moment dans votre vie, vous aurez été tout cela.

La compassion peut être développée envers une personne qi vous irrite : c’est ainsi que l’agacement peut également être surmonté.

De même qu’une mère aime et protège son unique enfant au risque de sa propre vie, cultivons l’amour bienveillant et offrons-le à tous les êtres vivants.
(Metta Sutta, Sutta Nipata)

Enseignez cette triple vérité à tous : un cœur généreux, un discours aimable, une vie de service et de compassion sont les choses qui renouvellent l’humanité.

Citations sur les croyances et le doute

Doutez de tout et surtout de ce que je vais vous dire.

Ne crois que ce que tu juges toi-même être vrai après avoir été éprouvé à la flamme de ton expérience. Sois toi-même ton propre flambeau.

Le doute divise les hommes. C’est un poison qui désagrège les amitiés et détruit les bonnes relations. C’est une épine qui irrite et fait mal ; c’est une épée qui tue.

Il ne faut jamais blâmer la croyance des autres, c’est ainsi qu’on ne fait de tort à personne. Il y a même des circonstances où l’on doit honorer en autrui la croyance qu’on ne partage pas.

Croire et ne pas croire. Il ne faut pas croire une chose simplement parce qu’on l’entend dire ; ni croire aux traditions car elles nous ont été transmises depuis l’Antiquité ; ni croire aux rumeurs en tant que telles ; ni aux écrits des sages, parce que les sages les ont écrits ; ni aux imaginations inspirées, pensons-nous par un Déva (inspiration supposée spirituelle) ; ni croire aux conclusions tirées de quelques suppositions faites par nous au hasard ; ni croire une chose parce qu’elle semble devoir être vraie par analogie ; ni croire sur la simple autorité de nos instructeurs et maîtres. Mais nous devons croire la chose écrite ou parlée, ou la doctrine, si elle est corroborée par notre propre raison et notre propre conscience.

Nous ne devrions pas croire aux traditions parce qu’elles ont été transmises depuis l’Antiquité, ni croire sur la simple autorité de nos maîtres ou instructeurs. Mais, nous pouvons mettre en pratique un écrit, une doctrine ou une affirmation lorsque la juste compréhension que nous en avons et notre expérience intime les confirment. Soyez à vous-même votre propre flambeau, votre propre refuge.

Lisez la deuxième partie de cet article

yogaesoteric
17 avril 2020

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More