Juan Guaidó avoue être à l’origine du sabotage du système électrique vénézuélien

 

« Le journaliste Gustavo Villapol a déclaré en avril que le député de l’Assemblée nationale, Juan Guaidó, avait avoué être à l’origine des attaques perpétrées contre le Service national d’électricité (SEN) qui ont touché le peuple vénézuélien depuis le 7 mars dernier, en faisant remarquer qu’il s’agissait d’aveux de la part du pantin [étatsunien], qui montraient les preuves. »

« Le député Guaidó a dit au monde entier qu’il était derrière cet attentat sournois et terroriste contre le système électrique », a-t-il déclaré lors d’une interview à l’émission Punto de Encuentro diffusée par Venezolana de Televisión.

(Ce sont les citations des déclarations de Guaidó à l’Assemblée nationale, vidéo ci-dessous 13′ 11″ 11″ – 14′ 09″)

« Et je le répète, l’arrêt de l’obscurité viendra certainement avec l’arrêt de l’usurpation, » culmine l’autoproclamé Juan Guaidó.

« Il n’y aura pas de solution au problème électrique, il n’y aura pas d’eau dans les maisons et encore moins de gaz domestique », a déclaré mot pour mot le parlementaire de Voluntad Popular.

« Nous allons générer la pression interne nécessaire pour que le processus de cessation définitive de l’usurpation s’ajoute à ce processus », dit-il dans la vidéo diffusée depuis l’hémicycle du Palais législatif fédéral.

« Et je le répète, l’arrêt de l’obscurité viendra certainement avec l’arrêt de l’usurpation », a conclu son intervention télévisée.

Le journaliste Gustavo Villapol a décrit Guaidó comme une expression symbolique de la nouvelle doctrine politico-militaire que Donald Trump tente de développer depuis la présidence des Etats-Unis (USA).

Accédez au texte intégral en espagnol ici

 

yogaesoteric
5 juin 2019

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More