Le fondateur de Telegram Messenger, rival de WhatsApp : « Supprimez WhatsApp sauf si la surveillance vous convient… c’est un cheval de Troie »


WhatsApp est un « cheval de Troie » exploité pour espionner des millions d’utilisateurs assez naïfs qui croient que l’app appartenant à Facebook, a déclaré le fondateur de Telegram, Pavel Durov.

Dans une longue publication, Durov s’est attaqué à l’un des plus grands rivaux de son créateur, WhatsApp, la principale application de messagerie au monde, devenue une filiale de Facebook en 2014 et compte environ 1,5 milliard d’utilisateurs actifs par mois.

L’entrepreneur né en Russie n’a pas hésité à attaquer, citant un long passé de violations de la vie privée par Facebook pour étayer son affirmation.

En octobre 2019, le New York Times a rapporté que des responsables américains, britanniques et australiens avaient adressé une lettre au PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, demandant à la société de développer des « entrées » dans ses applications afin de fournir aux agences de renseignement un accès aux communications quotidiennes de 300 millions de personnes. Les utilisateurs de WhatsApp, ainsi que 1,5 milliard de personnes qui se connectent quotidiennement à Facebook.

yogaesoteric
24 mars 2020

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More