Poutine nie une « nouvelle guerre froide » lors d’une interview à NBC

Il déclare que la course aux armements a commencé lorsque les États-Unis ont abandonné le traité ABM

Le président russe Vladimir Poutine a rejeté jeudi (1 mars 2018) comme « propagande » les allégations selon lesquelles la Russie et l’Occident sont entrés dans une nouvelle « guerre froide ».

 

Dans un entretien avec Megyn Kelly de NBC à Moscou, Poutine a déclaré que ses commentaires précédents selon lesquels les missiles balistiques russes pourraient pénétrer n’importe quel système de défense antimissile sur la planète n’étaient pas la déclaration d’une nouvelle « guerre froide » comme certains analystes de la défense l’ont suggéré.

« Mon point de vue est que les individus qui ont dit qu’une nouvelle guerre froide a commencé ne sont pas vraiment des analystes, ils font de la propagande », a déclaré M. Poutine dans l’interview qui a d’abord été diffusé jeudi soir sur NBC Nightly News.

« Si vous parliez de la course aux armements, alors une course aux armements a commencé exactement au moment où les États-Unis ont choisi de ne plus adhérer au traité Anti Missiles-Balistiques », a-t-il ajouté.

Les commentaires du leader russe à NBC font suite aux remarques adressées aux législateurs russes dans lesquelles Poutine a affirmé que les nouvelles ogives russes rendraient les systèmes de défense « inutiles ».

« Les défenses antimissiles seront inutiles contre elle », a dit Poutine. « Personne ne nous écoutait. Eh bien, écoutez-nous maintenant », a-t-il ajouté, en appelant les puissances occidentales pour leur façon de traiter la Russie sur la scène mondiale.

Dans l’interview de NBC, Poutine est allé plus loin, affirmant que nombre des systèmes d’armes dont il a discuté avec les législateurs russes avaient déjà été testés et fournis à l’armée russe.

« Le test a été excellent. Certains d’entre eux doivent encore être affinés et travaillés. D’autres sont déjà disponibles pour les troupes et sont déjà prêts à livrer bataille », a-t-il dit. « L’un d’eux est déjà en service de combat. Il est avec les troupes. »

Poutine a déclaré aux législateurs russes que les militaires russes n’agiraient pas comme un « agresseur », mais plutôt comme un « garant de la paix sur notre planète ».

« Toute utilisation d’armes nucléaires contre la Russie ou ses alliés… tout type d’attaque… sera considéré comme une attaque nucléaire contre la Russie et en réponse, nous agirons instantanément quelles que soient les conséquences », a-t-il ajouté.

« Personne ne devrait en douter. »
 
 
 

yogaesoteric

18 avril 2018

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More