« Candida auris » : le champignon tueur qui menace la santé publique

 

Ce champignon provoque des symptômes ordinaires mais qui peuvent être mortels pour les personnes dont les défenses immunitaires sont faibles. Selon un médecin interrogé par « Le Parisien », il va « forcément arriver » en France.

Ce champignon crée la panique dans le monde médical. Candida auris, une espèce de levure, est un champignon microscopique qui résiste à tous les traitements anti-fongiques et qui est à l’origine de l’une des infections les plus dangereuses.

Interrogé par le Parisien, le Dr Pierre Parneix est revenu le 5 mai sur la nécessité de prévenir la propagation de ce champignon qui se répand partout dans le monde.

Le président de la Société française d’hygiène hospitalière (SF2H), souligne au quotidien que s’il n’est pas encore développé en France, il faut rester vigilant : « Il faut avoir conscience du risque, réel, et le prendre sérieusement en considération. Cela passe par un dépistage plus systématique, plus rapide et par une anticipation du traitement. Il ne faut pas oublier que plus on élève le niveau d’hygiène dans les hôpitaux, plus on limite le risque ».

Il rappelle que « le lavage des mains, des professionnels de santé et des patients, est capital. Plus nous avons de chambres individuelles, à un lit, moins le risque de transmission est important ». De plus, aucun pays n’est à l’abri d’être infecté : « Puisqu’il est en Europe, il va forcément arriver dans les établissements de santé français. Cela est logique car les gens voyagent et ramènent le germe d’un pays à l’autre ».

Les hôpitaux en première ligne

Insensible aux antifongiques, il est particulièrement néfaste lorsqu’il touche une personne dont les défenses immunitaires sont affaiblies, comme c’est le cas chez certaines personnes âgées. Très résistant, le Candida auris se propage principalement dans les hôpitaux et même en France où une poignée de cas ont été référencés.

Le monde de la santé n’évoque ce phénomène que très rarement publiquement et ce, malgré sa dangerosité. En effet, plusieurs cas d’infections graves ont déjà eu lieu comme à l’hôpital royal Brompton à Londres, qui a fermé 10 jours en 2016 pour être décontaminé, ou encore à l’hôpital de Valence en Espagne où 372 personnes ont été contaminées entre 2016 et 2017.

Les symptômes causés par Candida auris sont de la fièvre, des courbatures et de la fatigue.

Des symptômes ordinaires donc, mais qui peuvent s’avérer fatals s’ils touchent une personne qui est déjà en mauvaise santé, comme le rappelle le Dr Pierre Parneix : « Il peut avoir un impact très grave chez les patients immunodéprimés, comme les personnes greffées ou avec une maladie hématologique. […] Par définition peuplés de gens fragiles, les hôpitaux sont donc pour lui de bons lieux de transmission ».

 

yogaesoteric
12 juin 2019

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More