C’est la pire purge des Voix Conservatrices de l’Histoire d’Internet

Au début de l’année, on a assisté à un florilège de répressions sans précédents des médias sociaux contre les voix conservatrices. La guerre de YouTube contre Alex Jones a attiré le plus d’attention, mais littéralement des centaines de créateurs de contenu conservateur ont vu leurs comptes être pénalisés, suspendus ou supprimés par YouTube, Facebook, Twitter et d’autres géants des médias sociaux. Il semble y avoir un effort coordonné pour cibler les points de vue conservateurs, parce que des voix semblables à gauche ne bénéficient pas du même traitement.

 

Comment vous sentiriez-vous si vous aviez passé des années à créer des vidéos et à constituer une base d’abonnés pour que tout ce travail soit anéanti en un seul instant par un modérateur de gauche de YouTube ?

Malheureusement, c’est précisément ce qui arrive à des dizaines et des dizaines de conservateurs en ce moment…

Julia Alexander a écrit pour Polygon.com : « Chaque fois que YouTube met en place une politique de modération plus sévère, un débat commun émerge sur la censure – en particulier de la part de voix conservatrices notables. Plus précisément, explique-t-elle, Les questions concernant les modérateurs de YouTube et le pouvoir qu’ils détiennent ont été soulevées après que des experts conservateurs, des défenseurs des armes à feu, des chaînes de conspirationnisme et d’autres voix de droite ont reçu des avertissements (strikes) communautaires ou ont vu leurs chaîne être bloquées. Les créateurs qui sont touchés par les blocages, les strikes et les suspensions l’appellent la “ purge YouTubienne”, affirmant que YouTube purge tout contenu de droite ou pro-arme à feu. Ce geste fait suite à la tentative de l’entreprise de réprimer le contenu dangereux après la fusillade de Parkland. »

L’un des exemples les plus troublants de censure est celui de la chaîneHealth Ranger. YouTube a mis fin à toute la chaîne Health Ranger, éliminant plus de 1.700 vidéos et environ 350.000 abonnés. Cela a été fait, bien sûr, dans le cadre du programme de purge de la gauche sur YouTube, qui est mené contre les intervenants non-établis qui sont pris pour cible pour des raisons politiques.

Dans le cadre de la censure, YouTube supprime des milliers de vidéos sans motif valable, violant ainsi les droits civils des internautes informatifs et fonctionnant comme un cartel technologique criminel. Il n’y a absolument aucune raison pour YouTube d’en arriver là. Mike Adams a littéralement aidé des millions de personnes à travers son travail, et on exhorte tous les lecteurs à contacter YouTube et à exiger qu’ils rétablissent immédiatement sa chaîne.

Bien sûr, YouTube n’est pas le seul à sévir contre les voix conservatrices. Voici quelques exemples de ce que Facebook a fait….

Young Cons : Ce site d’information conservateur très populaire a obtenu des millions de lecteurs quotidiens pendant l’élection et le site a reçu presque tout son trafic de Facebook (Leçon : Ne mettez jamais tous vos œufs de marketing dans un seul panier). Facebook censure de plus en plus les histoires de Young Cons depuis 2016 ; le site lutte vigoureusement et change régulièrement de domaine pour maintenir le trafic.

SaraPalin.com : A un moment donné, l’ex-vice-présidente du GOP (Parti Républicain) et ancienne candidate au poste de gouverneur de l’Alaska a proposé des articles à ses quatre millions de fans de Facebook, mais elle aussi a dû changer de domaine pour maintenir le trafic.

Right Wing News : Ce site a pris des proportions gigantesques ces dernières années, en grande partie grâce à sa popularité fulgurante sur Facebook. Pendant une semaine en 2015, la page Facebook du site a atteint 133 millions de personnes. Le site attirait autant de visiteurs que certains des plus grands journaux des États-Unis. Mais depuis 2016 Facebook a commencé à bloquer le trafic vers le site. Son propriétaire, John Hawkins, a annoncé qu’il le fermerait en janvier (il est toujours en ligne mais le contenu n’est pas régulièrement mis à jour).

Independent Journal Review : Il s’agissait là aussi d’une importante source d’informations conservatrices, mais parce qu’elle dépendait trop du trafic Facebook, le site a dû licencier un certain nombre de ses employés la semaine dernière, laissant le sort du site axé sur le millénaire dans le doute.

Twitter a également censuré les conservateurs. En particulier, Twitter semble vraiment détester les activistes pro-life….

Le groupe Pro-life Live Action a crié à la faute en 2017 après que Twitter lui ait demandé de supprimer les images pro-life, telles que des échographies fœtales, de son flux Twitter et de son site web avant de permettre au groupe de diffuser des publicités. Live Action a refusé la demande.

Un autre groupe pro-life, la Susan B. Anthony List, s’est vu interdire en octobre 2017 de diffuser une publicité vidéo parce qu’elle utilisait l’expression « tuer des bébés » pour désigner l’avortement. Aucun annonceur n’est autorisé à utiliser l’expression « tuer des bébés », a déclaré Twitter au groupe.

Le mois d’avril, Twitter a bloqué une publicité de la républicaine Marsha Blackburn pour sa course au Sénat dans le Tennessee. Twitter s’est opposé à une ligne de Blackburn : « Je suis 100% pro-life. J’ai combattu la Planned Parenthood, et nous avons stoppé la vente de morceaux de corps de bébés, que Dieu soit loué. »

Si vous ne vous levez pas quand vous voyez les autres censurés, alors s’il vous plaît ne vous plaignez pas quand les géants des médias sociaux vous censurent aussi.

Le Dr Michael Brown l’a très bien fait valoir dans un article :

« D’abord, ils sont venus pour Infowars, et je ne me suis pas exprimé – parce que je les ai trouvés offensants.

Puis ils sont venus pour Geller et Spencer, et je n’ai toujours rien dit, parce que je les trouvais odieux.

Puis ils sont venus pour Prager U, et je n’en ai pas parlé, parce que je n’appréciais pas leurs opinions.

Puis ils sont venus chercher une foule d’autres personnes, et je me suis tu car je dois vivre ma vie personnelle.

Puis ils sont venus me chercher, et il n’y avait plus personne pour parler en mon nom. »

C’est pourquoi on a besoin de bonnes personnes pour riposter ce genre d’oppression qui ne fera qu’empirer.
 
 
 

yogaesoteric

5 octobre 2018

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More