WW3 – Alors que Moscou cherche à se réconcilier, L’OTAN a lancé l’opération « Viking 2017 » … près des frontières russes !

Alors que les relations OTAN-Russie ont été catastrophiques, il y a quelques signes indiquant que la situation est en train de changer (à la grande déception de McCain et ses copains néo-conservateurs). Mais c’est loin d’être gagnée comme vous allez le lire. Le risque d’une guerre est plus que jamais présent. Et ça peut aller très vite.

Tout d’abord, les Russes cherchent à se réconcilier avec les occidentaux. Le dialogue Russie-OTAN reprend après deux ans de gel. Le chef de l’état-major général russe a eu en effet son premier entretien téléphonique avec son homologue de l’OTAN depuis le gel des contacts avec la Russie.

Le 3 mars 2017, les deux hommes se sont penchés sur la façon d’assurer la sécurité dans le monde, ainsi que sur les perspectives de rétablissement de la coopération militaire entre les deux pays. De plus, Moscou a invité l’OTAN à une conférence sur la sécurité qui a eu lieu en avril.

« En dépit de la suspension de la coopération militaire, des invitations à la conférence ont été envoyées à l’ensemble des membres de l’OTAN et de l’UE ainsi qu’à la direction de l’OTAN, » a dit le vice-ministre russe de la Défense, Alexander Fomin, lors d’un point de presse.

Également, le chef d’état-major des armées russes, Valery Gerasimov, et le président du Comité militaire de l’OTAN, Peter Pavel, ont discuté au téléphone des perspectives de restauration de l’interaction militaire et de la participation de représentants de l’OTAN à des événements internationaux parrainés par la Russie.

Cette conversation a été le premier contact militaire de haut niveau depuis que l’OTAN a décidé de geler les relations avec la Russie en avril 2014, en raison de l’annexion de la Crimée par la Russie et de son rôle présumé dans la crise ukrainienne.

En réponse, le Renforcement de l’OTAN en Europe de l’Est face à la Russie s’amplifie, et ça continue. La belliqueuse OTAN a lancé un grand exercice naval en Norvège près des frontières russes. Le grand exercice conjoint naval de l’OTAN « Viking 2017 » a entamé lundi 6 mars 2017 pour durer jusqu’au 15 mars.

Un total de 8000 soldats de l’OTAN ont été déployés dans la région du Finnmark, dans le nord de la Norvège, à 300 km de la frontière russe, pour une série d’exercices militaires conjoints, a annoncé le porte-parole de l’armée norvégienne.

Des troupes britanniques, américaines et norvégiennes, participent à cet exercice dont l’objectif principal est de pratiquer « la gestion de crise et la défense de la Norvège », selon le communiqué des forces armées norvégiennes.

Avant cet exercice, les troupes britanniques et américaines ont participé à des exercices préparatoires pour s’adapter aux conditions climatiques très froides de la Norvège.


« Les forces armées auront beaucoup d’activités dans l’air, avec des avions de chasse, des hélicoptères et des avions de transport. Pour assurer la sécurité dans l’air, nous avons donc décrété une interdiction de vol de drones », a déclaré le porte-parole de l’armée norvégienne, Ivar Moen à la station de radio publique norvégienne NRK.

Les États-Unis ont expédié au mois de janvier 2017 environ 300 fusiliers marins en Norvège ce qui a provoqué la mise en garde sérieuse de la Russie.

L’OTAN a entamé l’envoi d’armes et équipements miliaires en Estonie, en Lituanie et en Lettonie pour ce qu’elle qualifie de « mesures destinées à faire face à l’agression russe ».

La tension entre la Russie et les puissances occidentales a monté d’un cran après l’annonce de l’indépendance de la Crimée de l’Ukraine et son annexion à la Russie, suite à un « oui absolu » des habitants de la Crimée exprimé via le référendum organisé en mars 2014.

L’Ukraine et ses alliés n’acceptent pas le résultat de ce référendum et accuse la Russie de déstabiliser la région.

Selon les médias Russes, l’alarmisme de l’OTAN sur la « menace russe » dans les pays baltes n’est « qu’affaire de gros sous ».

Le think-tank américain de renommée mondiale, la RAND Corporation, a publié un rapport affirmant que l’OTAN devrait faire plus pour contrer la menace russe potentielle et renforcer les pays baltes. L’organisme financé par le gouvernement américain a publié un rapport intitulé Guerre hybride dans les pays baltes : menaces et réponses potentielles.

Le document exprime une inquiétude au sujet du « recours de la Russie à “ une guerre hybride ”, ce qui comprend des activités secrètes ou contestables, appuyées par des forces conventionnelles ou nucléaires, censées influencer la politique intérieure des pays ciblés ».

En somme, Trump veut se réconcilier avec les Russes, et ces derniers aussi comme l’avait annoncé Poutine. Mais il existe un schisme à l’intérieur même de l’OTAN (Trump doit faire des compromis pour gouverner, notamment avec les dirigeants de l’OTAN et les Néo cons dans le cas de la Russie).

L’establishment de l’élite continue sa tentative de révolution pourpre – et cherche toujours non seulement à affirmer sa supériorité stratégique et son hégémonie sur les Russes, mais aussi à déclencher une guerre.


yogaesoteric
17 janvier 2018

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More