Le Taj Mahal, une larme sur le visage de l’éternité

Le site est spacieux et on ne voit pas encore le Taj. On passe enfin la grande porte en grès rouge dans l’encadrement de laquelle on devine la blancheur de l’édifice sacré.



Plus on s’approche, plus on découvre de nouveaux détails. La finesse du travail est exceptionnelle. En s’avançant, on découvre que le pourtour de la porte principale est gravé de caractères arabes.



De loin, on aurait seulement dit des arabesques peintes. Le Lonely décrit qu’elles sont de plus en plus larges, de bas en haut, pour donner l’illusion, vues d’en bas, qu’elles ont toujours la même taille. En effet, depuis le sol, on ne se rend pas compte de la supercherie, même en regardant bien.


Des pierres précieuses et semi-précieuses de couleur rouge et verte sont incrustées dans le marbre et forment des fleurs. Pour rentrer dans le mausolée, il faut comme toujours se déchausser ou bien porter des chaussons. Les photos sont interdites.

C’est ici que repose Mumtaz Mahal, l’épouse de l’empereur Shah Jahan. C’est à sa mort, bouleversé de chagrin, qu’il a fait ériger ce splendide édifice. Il a également construit plus loin le fort d’Agra au sein duquel il fut emprisonné par son propre fils convoitant le trône. De sa prison dorée, il pouvait apercevoir le Taj…

A gauche du mausolée, on trouve une mosquée en grès rouge destinée à accueillir les fidèles. A droite, une réplique fut construite afin de maintenir la symétrie. Elle n’est cependant pas utilisée car elle n’est pas orientée en direction de la Mecque.


Le Taj Mahal est encore plus beau dans la lumière du soleil qui se fait plus vive. Son blanc immaculé étincelle. Ses jolies formes rondes sont apaisantes. Il respire le calme et la sérénité. On comprend la référence de Rabindranath Tagore, « une larme sur le visage de l’éternité »!



Le fort d’Agra et le Baby Taj


La tour qui a servi de prison au Shah Jahan est très jolie. Et dire qu’une fois construite par ses soins, il y fut lui-même enfermé jusqu’à sa mort… Palais, jardins et mosquées se parcourent sous un soleil de plomb assommant, l’heure y est peut-être pour quelque chose!

Le Baby Taj ressemble au Taj Mahal par sa blancheur et ses formes rondes mais n’est pas une réplique identique. Il est scupté plus finement et comporte des JHALIS.


La journée à Agra termine au bord de la rivière Yamuna qui longe le Taj. Pas la peine de payer encore 200 Rs pour un point de vue, il suffit d’emprunter un petit sentier pour rejoindre la rivière. La vue est tout aussi magnifique. Ainsi placés, il y a une vue superbe sur le Taj joliment éclairé par le soleil couchant.



yogaesoteric
25 janvier 2018

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More